Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 17:29

 

Recherche d’un article ancien

 

Taper le N° 405 « histoire de mon blog depuis 8 ans »

Le faire apparaître pour voir la liste des articles parus depuis avril 2010

Puis taper le N° souhaité.

"Point de vue sur les alentours" - peinture à l'huile - 100 x 80 cm - 2017

"Point de vue sur les alentours" - peinture à l'huile - 100 x 80 cm - 2017

 

Ce texte commente le tableau qui précède : « Point de vue sur les alentours »

Il explique le pourquoi du comment

et il met les points

sur les I

 

 

Vous avez dit autoportrait ?

 

 

             C’est un sujet que j’ai déjà abordé, celui de l’autoportrait. Pas dans le sens naïf et conventionnel de la photo d’identité. Pas dans celui de la petite image bien sage qui va permettre de vous identifier et de vous traîner devant les tribunaux pour quelque menu larcin commis à l’étalage. Ni de celle qui dans le journal local va vous faire connaître votre heure de gloire signalant que sous des dehors discrets vous êtes un héros prêt a se sacrifier pour sauver un enfant cerné par les flammes dans la maison de ses parents.

             Non, rien de tout cela qui serait rassurant et vous autoriserait à vous fondre dans la masse dont vous avez émergé pour un haut fait inopiné. Mon propos est tout autre. Le fanatique de l’introspection que je m’obstine à être a des vues plus vaste. Il est parvenu à la conclusion que nous sommes infiniment plus qu’il n’y parait et que nos possibilités latentes dépassent quelque peu l’identification à un personnage même resplendissant, même célèbre éventuellement pour des raisons négatives. Car après tout pour un égo ordinaire il vaut mieux être Landru ou Napoléon que le tout-venant sans histoire auquel on ne s’intéresse guère. Tout plutôt que l’anonymat. Parce qu’enfin je le mérite bien ! Tout comme vous, bien sûr !

             Ainsi dans certaines de mes peintures, d’ailleurs parmi les plus récentes je laisse surgir de mes profondeurs, mon subconscient et tout ce que j’y ai refoulé. Ce que d’autres appelleraient mon « ombre » si leur culture, un peu teintée de psychanalyse leur suggérait ce terme employé dans des traditions anciennes plus au courant des profondeurs de la nature humaine. Mais en ignorant les limites que Freud attribue à ces profondeurs ignorées je ne  les réduit pas qu’au négatif. Certes les pulsions sexuelles existent mais elles ne sont pas forcément mauvaises. Surtout si elles ont pu s’exprimes naturellement avec l’accord bienveillant d’une société plus sage que la nôtre. Quand à la violence instinctive elle peut se transformer en courage et devenir positive dans ses résultats. Enfin le gros oubli des tenants de Sigmund est de s’en être tenu à la vision matérialiste niant toute transcendance, réduisant l’âme humaine, qui d’ailleurs pour lui n’est qu’un fantasme, à ses composantes organiques primitives. A ce niveau l’homme ne serait qu’un animal  avec quand même la conscience réfléchie pour gérer avec difficulté ses problèmes de présence au monde. Pas de Bon Dieu pour lui pardonner ses péchés…mais pas non plus  d’aide venant de niveaux de conscience plus subtils qui iraient au-delà.
Ces derniers pouvant être nommés de diverses façons mais en tenant compte de leur réalité. Ou bien le Bouddha était un hurluberlu ou bien il témoignait d’un solide bon sens en demandant à ceux qui l’écoutaient de ne pas le croire sur parole mais de vérifier par eux-mêmes ce qu’il leur enseignait. On est loin du fanatisme et de l’endoctrinement qui guette toujours sournoisement ceux qui croient détenir la vérité  à l’exclusion des autres spécialistes parce qu’ils sont bardés de diplômes et confirmés par ceux qui ont suivi le même cursus universitaire.

             Mais il est plus que temps que je vous parle du  tableau qui orne cet article. Donc, c’est un autoportrait multiple. Il parle de moi-même en toute simplicité…Tout au moins de certains des personnages que j’ai été ou que je serai plus tard si le Bon Dieu me prête vie. Je dépeins également ce que j’aurais incarné si un chromosome m’avait attribué la nature féminine. De toute façon mes possibilités virtuelles sont infinies. Comme les vôtres d’ailleurs. Et de ce point de vue nous sommes tous égaux, tous solidaires. D’ailleurs, même cantonnés et assujettis à un emploi précis en ce moment, n’oublions pas que nous donnons la réplique à un ou une autre que nous avons été ou que nous serons plus tard. Il suffira d’attendre le moment favorable pour que les conditions nécessaires et suffisantes soient réunies. Alors le rideau pourra se lever et le spectacle se dérouler irrémédiablement comme il en a l’habitude.

 

                                                              Le Chesnay le 30 novembre 2018

                                                         Copyright Christian Lepère

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Alors

êtes-vous convaincus?

Ou vous en faut-il plus pour enfoncer le clou?

Tristes incrédules ignorants

des profondeurs

du dedans!

Partager cet article
Repost0

commentaires