Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 13:10

P1000726.jpg

 

 

BRIGITTE SOLBERG

 

Médaille d’Honneur de Gravure

au

Salon des Artistes Français 1986

 

 

         L’art de Brigitte Solberg est confidentiel. D’abord par les dimensions, ensuite par la technique et si quelques planches s’imposent par la vigueur, les autres séduisent par une grande délicatesse. Une référence vient à l’esprit : Rodolphe Bresdin, mais celui-ci a vécu au dix neuvième siècle et Baudelaire n’est plus là pour apprécier…

         Voici donc un monde magique et enchanté, une sorte de paradis terrestre où le végétal, livré à sa seule loi de croissance, prolifère dans la plus grande liberté. Les tiges poussent, les bourgeons éclatent et les arbres étendent leur ramure sur des sous-bois d’herbe, de ronces et de fougères. Au loin des chaînes de montagnes se reflètent dans quelque lac primordial ou dans l’éternité de l’océan. C’est un monde où l’homme n’apparaît guère. Est-ce délibéré ? Mais la nature est bien vivante, pleine de petites bêtes, d’oiseaux, de rongeurs et d’insectes qui s’ébattent avec insouciance. Ici une famille de singes se serre sous des feuilles, plus loin une belette se faufile, tandis qu’un chat (sauvage ?) se poste. Et tout cela prolifère et fourmille dans la plus grande innocence. Nous sommes à l’aube de la création du monde et le Bon Dieu satisfait de son œuvre peut enfin prendre un repos bien mérité en observant tout ce petit monde vaquer à ses occupations favorites.

         Que demander de plus ? Cernés de toute part par le monde contemporain où l’affolement et la surenchère le disputent au goût frénétique du scandaleux, il est bien agréable de se retremper aux sources en retrouvant dans un instant d’éternité nos plus lointaines racines.

         Hors des circuits balisés pour touristes débarquant des quatre coins du monde de leurs jets et de leurs Pulmann, entrons un instant dans ce jardin secret que Brigitte Solberg à longuement gravé pour notre plus intime contentement.

 

                                                                    Le Chesnay, mai 1986-mars 2012

                                                                    Copyright Christian Lepère

 

Blog.jpg

 

Sans-titre-2.gif

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires