Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 07:50

Paysage-amoncele.jpg

                                                         "Paysage amoncelé" - huile sur toile - 100 x 81 cm - 2000 

 

 

 

Yahne le Toumelin

 

              Dresser inlassablement des idoles pour les adorer ! Voilà ce que toute âme bien née est tentée de faire et la liste serait longue de ceux et celles qui se sont acharnés à atteindre en vain leur idéal. Hélas la nature humaine est complexe et choisir à tout prix le camp du Bien pour se faire une bonne conscience est plus qu’hasardeux. Si cela permet de vivre des tragédies grandioses, en revanche il est clair que nul n’y a trouvé le bonheur et la sérénité. Alors que souhaite-t-on vraiment ... ?

              Voici que me reviennent en mémoire les vers célèbres de Baudelaire :

 

 Je découvre un cadavre cher

Et sur les célestes rivages

Je bâtis de grands sarcophages.

 

              Passé l’adolescence, période d’effervescence et d’excès divers, il me semble avoir été plutôt raisonnable. Et si il m’est arrivé parfois d’admirer tel ou tel de façon un peu exaltée, il y avait quand même à cela quelques raisons. Ainsi tout imprégné des chansons de Brassens, de Jacques Brel ou de Léo Ferré, cela ne m’a jamais poussé à les rencontrer ou du moins à aller les applaudir sur scène. C’étaient leurs œuvres qui m’intéressaient, pas leur personne. C’étaient leurs messages et leurs mélodies, pas leur pipe ou leur accoutrement.

              Ces temps derniers la radio et internet m’ont amené à découvrir bien des sources pour alimenter une recherche sérieuse. Toutes les spiritualités, toutes les grandes traditions y sont désormais accessibles. Pour le meilleur et pour le pire…Tenons nous en au meilleur ce sera plus réconfortant. En suivant les liens numériques j’ai ainsi fait connaissance avec des aspects essentiels du bouddhisme. Notamment avec Matthieu Ricard, intellectuel de haute volée, chercheur rigoureux en biologie moléculaire, mais aussi mystique doté d’une intuition profonde qui l’a poussé à devenir moine pour se consacrer à la « science véritable » celle du dzogchen de la tradition tibétaine.

              Cherchant à en savoir plus, j’avais appris qu’il avait pour père Jean François Revel, philosophe athée et matérialiste et avait mené ses études et ses recherches scientifiques sous la conduite du prix Nobel Jacques Monod, chantre d’une philosophie existentialiste assez désespérante. C’était un peu étrange mais ressemblait assez aux tours et détours qu’utilise le destin pour arriver à ses fins.

              Malgré tout il manquait quelque chose, le puzzle était visiblement incomplet. Et voilà qu’un petit détail m’avait échappé. La mère de Matthieu Ricard, Yahne le Toumelin était devenue nonne bouddhiste, ce qu’elle est encore, après avoir entamé et poursuivi jusqu’à ce jour une carrière de peintre.

              Au premier abord je n’avais pas été tenté d’approfondir. On connaît tant de ces artistes intellectuels qu’une interrogation un peu poussée a amené à côtoyer la spiritualité et parfois à s’y égarer. En dépit de leur sincérité, les résultats picturaux ne sont pas toujours bien convaincants. Et je persiste à croire que l’abstraction, même si elle n’interdit rien, ne favorise en aucune façon  un approfondissement ou une recherche de l’essentiel. Le fait que le zen soit délibérément très dépouillé ne le rend pas plus bouddhiste que le tantrisme tibétain où des multitudes de divinités grimaçantes et courroucées brandissent des armes contondantes, environnées de squelettes  de damnés. Le « vide » qu’il y a à atteindre s’accommode fort bien de l’exubérance des débordements du samsara. D’ailleurs nirvana et samsara sont deux « aspects » ou plutôt deux visions d’un seul et même monde.

                                                                       à suivre...

 

 

              Voguer-vers-d-autres-cieux-copie.jpg

                        "Voguer vers d'autres cieux" - huile sur toile - 46 x 38 cm - 1999

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires