Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 07:49

Hors série

Spécial Art Contemporain 

Préambule

 

           On peut se demander pourquoi le retraité que je suis en veut à l’Art Contemporain. Après tout, tout le monde a le droit d’exister. Cependant le professeur d’arts plastique que j’ai été avait déjà quelques griefs à son encontre. Par ailleurs il ne se sent pas seul et nombreux sont ceux qui souffrent de la dictature de ce mouvement et expriment leur désaccord : Aude de Kerros, Christine Sourgins et bien d’autres. Michel Barthélémy, peintre et ancien enseignant dont le site est un pur régal s’est permis de terminer son « Manuel de Peinture » qu’il a mis en ligne par un chapitre où il ne se gêne pas pour dire ce qu’il en pense. Je vais donc lui céder la parole après avoir attiré votre attention sur certaines de ses œuvres : 

 

Michel Barthélémy

 

peintures

Hors série

Spécial Art Contemporain

 

Préambule

 

          On peut se demander pourquoi le retraité que je suis en veut à l’Art Contemporain. Après tout, tout le monde a le droit d’exister. Cependant le professeur d’arts plastique que j’ai été avait déjà quelques griefs à son encontre. Par ailleurs il ne se sent pas seul et nombreux sont ceux qui souffrent de la dictature de ce mouvement et expriment leur désaccord : Aude de Kerros, Christine Sourgins et bien d’autres. Michel Barthélémy, peintre et ancien enseignant dont le site est un pur régal s’est permis de terminer son « Manuel de Peinture » qu’il a mis en ligne par un chapitre où il ne se gêne pas pour dire ce qu’il en pense. Je vais donc lui céder la parole après avoir attiré votre attention sur certaines de ses œuvres :

"Nonna Lisa" - 2002 - huile sur panneau - 53 x 77 cm (comme l'original)

"Nonna Lisa" - 2002 - huile sur panneau - 53 x 77 cm (comme l'original)

Avertissement

Le terme "art contemporain" est à entendre ici dans le sens officiel, celui qui a été monopolisé par les galeries marchandes comme Christie's et Sotheby's à partir des années 60, soutenues en cela par quelques théoriciens comme Pierre Restany et se réclamant des penseurs de la contre-culture. Héritier de Duchamp et avant lui des Futuristes, l'art contemporain a donné les pleins pouvoirs au concept, mutilant l'être humain de sa dextérité, de sa sensibilité, de sa spiritualité. Il méprise les notions de savoir-faire, maîtrise technique, métier, sensibilité, émotion plastique, harmonie, recherche du beau... Il crée une rupture totale avec les arts qui l'ont précédé en prétendant se rapprocher de la vie "réelle" ou si possible se confondre avec elle. Il cultive l'art de la subversionet de la déconstruction. Il reflète effectivement les travers d'une société désabusée, en perte de repères, d'idéal et de sens. Voir preuves à conviction ci-dessous.
Généreusement soutenu par les finances du marché de l'art, l'art contemporain a réussi à s'insinuer dans toutes les sphères de la vie publique, de la politique à l'enseignement en passant par la culture et les médias; il est parvenu à imposer partout ses dictats. C'est ainsi que la multitude des tendances artistiques qui poursuivent leur chemin en dehors de lui n'ont pas droit aux subsides des états pourtant alimentés par chaque citoyen; les espaces publics leur sont interdits, elles ne peuvent être enseignées dans la plupart des écoles et académies, parfois avec menace de sanction en cas de "désobéissance". S'il n'y a pas là dictature et pensée unique, ça y ressemble étrangement.
Si vous voulez en savoir davantage et ne pas être dupes des manipulations médiatiques, vous trouverez 
ICI quelques références de livres qui dénoncent les dessous et les travers de ce monde à la fois secret dans l'orchestration de ses stratégies et tapageur quand il s'agit de motiver et de convaincre le public.

 

 

Si vous ambitionnez de trôner au panthéon de l'artbizz parmi les stars de l' "art contemporain", commencez par faire table rase de tout ce qui est écrit dans les pages qui précèdent, considérez que les principes et valeurs qui ont inspiré des millénaires de création artistique ne sont que fariboles rêvées par de faibles esprits appartenant définitivement à un passé révolu et qu'il a fallu attendre notre siècle des lumières à diodes électro-luminescentes pour qu'enfin quelques prophètes inspirés reçoivent la révélation de ce qu'est l'art en esprit et en vérité, puis déclinez de manière obstinée quelques formules basiques visant à honorer les valeurs ultimes que sont la transgression, la subversion  et la déconstruction. Déconstruction de quoi? Mais de tout et de tous, éventuellement de vous-même! De la société qui vous nourrit, du capitalisme qui vous enrichit, de la religion qui s'empresse d'accueillir vos oeuvres en ses sanctuaires, des fonctionnaires et politiques qui refusent de vous censurer par crainte de se voir accusés d'être rétrogrades, réactionnaires ou nazis, des plumitifs qui vous encensent... L'art est mort, vive la subversion ! L'art épris de beauté, cette notion vague et subjective, est dépassé, fini, mort, méprisable. Vive la laideur, le kitsch, le trivial, le bricolage, le gribouillage, le gluant, la saleté, la scatologie, la pornographie... Ça, ce sont des valeurs contemporaines bien réelles, le monde c'est ça, c'est la réalité quotidienne d'une humanité qui a perdu toute foi en sa propre grandeur, la loi d'un monde emporté dans les tourbillons chaotiques des renversements de valeurs! L'art contemporain s'ébat dans le désordre comme un enfant se complaît dans ses excréments.

Mise en garde: si vous osez porter un regard critique sur les productions de l'art contemporain et exprimer votre désapprobation, si vous osez vous indigner, ce n'est évidemment pas parce que vous êtes lucide et que votre esprit est sain, mais bien parce que vous n'avez rien compris, donc que vous êtes au minimum à moitié demeuré. Ou pire, parce que vous êtes réactionnaire ou nazi, l'argument n'est pas rare. La dictature n'est plus du côté de celui qui impose, mais du côté de celui qui a l'outrecuidance de douter.

 

                                                  copyright Michel Barthelemy

 

 

 

"Migration des familles d'âmes" - 2010 - 80 x 80 cm - huile sur toile

"Migration des familles d'âmes" - 2010 - 80 x 80 cm - huile sur toile

"Le voisin" - 2008 - 40 x 40 cm - huile sur panneau

"Le voisin" - 2008 - 40 x 40 cm - huile sur panneau

Et bien entendu…

l’article : « Autour de la piscine »

sera mis en ligne sous peu

 

comme prévu !

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires

client relationship management 04/02/2014 10:00

I don’t know why they create such paintings. I am searching for some more paintings of Michel Barthelemy. I look forward to more good articles and I think we all love to thank so many good articles, blog to share with us.