Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 09:41

 

184 Repos des reîtres 61 x 50 cm

                                                                              "Le repos des reîtres" - huile sur toile - 61 x 50 cm

 

 

HISTOIRE D’UN NAUFRAGE (suite)

 

Van Gogh 

 

              On peut se demander de quels chefs d’œuvres la folie suicidaire de Van Gogh  nous a privés. Certes, ni sa sincérité, ni son énergie débordante, ni sa créativité volcanique ne peuvent être mises en cause. Mais il n’en reste pas moins que tout cela mis au service de sa névrose ne pouvait déboucher à chaque fois sur des œuvres abouties, celles qui vous réconcilient avec la nature humaine et ses possibilités de transcendance. Enfermé dans la prison de ses pulsions contradictoires, il s’est débattu en hurlant et si son témoignage est bouleversant sur le plan humain, il reste en revanche un peu court pour aller au-delà.

              Tourner en rond indéfiniment dans les limites de l’ego est hélas notre sort commun et c’est sans doute pourquoi on rend hommage à certains artistes. Van Gogh bien sûr mais aussi Gauguin, archétypes de l’artiste génial qui impose sa vision délirante en se libérant de toutes les conventions. Or en restant au simple stade de la révolte ils ne dépassent guère les revendications égotiques. Sans doute ont-ils beaucoup rêvé. Peut-être nous ont-ils fait rêver également, mais rien de tout cela ne peut nous délivrer de nos limites. Ce n’est pas dans nos divagations que nous trouverons la transcendance, mais bel et bien dans l’acceptation de la réalité la plus quotidienne. Et dans ce cas la fuite, qu’elle soit dans la mort ou aux îles Marquises n’est qu’une vaine échappatoire.

 

                                                                                          A suivre…

 

                                                                         Le Chesnay – février 2010

                                                                         Copyright Christian Lepère 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires