Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 12:46

68-Creature-chimerique--46-.jpg

                                                                       "Créature chimérique" - huile sur toile - 46 x 38 cm 

 

 

RIEN C’EST RIEN

 

                 Avant il n’y avait rien. Et tout à coup l’improbable, l’inédit survient. Le Big Bang éclate, surgissement insensé. Le monde commence à se déployer.

                 La vision est grandiose, dantesque et à ce jour avérée, au moins au yeux d’éminents spécialistes qui se congratulent en se tapant dans le dos, fiers de leurs prix Nobel et de la confiance de leurs semblables.

                 Admettons qu’ils ont raison. Accordons leur la reconnaissance qu’un vain peuple peu informé éprouve pour ceux qui révèlent le fond des choses et dévoilent les mystères insondables.

                 Donc Big Bang il y a eu. Oui, mais avant ? Avant diront certains toujours prêts à douter et à ratiociner, à refroidir les enthousiasmes les plus légitimes ? Avant ? Avant quoi, au fait ? Eh bien avant… Avant l’explosion, logiquement il y a eu compression. Cela tombe sous le sens. A moins de croire aux miracles, ce qui n’est ni logique, ni rationnel et nous ramène bien des lustres en arrière. Au bon vieux temps de l’opium des peuples. Mais la recherche était là, elle a progressé et à coup de microscopes électroniques et de  cyclotrons de plus en plus performants voila que les particules élémentaires, mais peut-être pas si élémentaires que ça, se sont mises à tourbillonner sous nos yeux effarés.

                 Restait à trouver une explication. Car si la science observe et scrute de plus en plus attentivement et avec une efficacité sans cesse accrue, elle omet soigneusement de répondre à la question du « pourquoi ». Ce n’est pas qu’elle y voit malice ou qu’elle s’esquive, mais elle subit les limites logiques de sa démarche. Pouvant de mieux en mieux nous dire comment les choses se passent, et souvent avec une finesse d’observation admirable, elle n’en bute pas moins sur le mystère absolu : « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? » (J’avoue ne plus savoir de qui est cette pensée, mais elle m’a toujours accablé par son évidence et je ne m’en suis jamais remis.)

                 Bien sûr les scientifiques purs et durs ont toujours évité la question et même un prix Nobel aussi éminent que Jacques Monod n’a pas hésité à tout expliquer par le « Hasard » en y ajoutant il est vrai, par mesure de prudence, la « Nécessité ». Sans doute a-t-il à cette heure réintégré le néant dont il était convaincu d’avoir surgi. Par hasard évidemment.

                 Alors,  paix à son âme. En attendant faisons la fête car une Nouvelle Année 2012 pleine de promesses délicieuses nous attend avec impatience au détour des jours qui passent.

 

                                                             Le Chesnay le 27 décembre 2011

                                                             Copyright Christian Lepère

 

 

53-Les-coulisses-----------.jpg

                                            "Les coulisses" - huile sur toile - 81 x 60 cm

                

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires