Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 07:55

273-Fbg-de-Babel------------------100-x-81-cm.jpg

                                                                                  "Les faubourgs de Babel" - huile sur toile - 100 x 81 cm

 

 

LES FAUSSES LOIS DU MENTAL

 

          Un jour un événement nous a bouleversé. Inattendu, terrible ou traumatisant il nous a marqué au fer rouge et à partir de cet instant toute situation rappelant au subconscient le choc d’origine va déclencher des réactions en chaîne stéréotypées et en général  parfaitement injustifiées.

Tout va se passer comme si nous étions sur des rails et que rien ne pouvait nous en faire dévier. Il suffit d’observer un peu ses semblables pour constater à longueur de journée le caractère certain et répétitif de beaucoup de leurs réactions. De l’extérieur elles paraissent absurdes, des bizarreries, mais pour l’intéressé elles ont la force de l’évidence.

          Dans ce domaine comme dans bien d’autres les similitudes entre l’ordinateur et nous sont flagrantes. Certes la machine n’est pas biologique et dotée d’émotivité. Elle peut donc de ce fait rester neutre et impartiale. Il n’empêche qu’elle est pourvue de mémoire et que certaines actions de notre part ou certaines influences extérieures peuvent créer des programmations « accidentelles ». Semblables à des virus imposant leurs propres séquences, des souvenirs vont se créer, s’enregistrer et déclencher des suites non prévues au programme…Quiconque a bricolé sur Photoshop      verra à quoi il peut être fait allusion. La machine strictement mécanique, donc prévisible peut à partir d’un certain degré de complexité et de sophistication « s’emmêler les pinceaux ». Des logiciels vont entrer en conflit ou par un effet de redondance provoquer de l’inattendu. La miniaturisation de plus en plus performante y contribue également, des actions infimes suffisant à déclencher des dérapages aventureux. Ainsi la chaleur ou l’humidité d’un doigt sur un écran peut faire ce que la volonté consciente n’a pas souhaité. Or l’homme est infiniment plus complexe que les ordinateurs actuels et les possibilités de liaisons inattendues sont chez lui beaucoup plus nombreuses et complexes. Comme en plus il est doté de  subjectivité affective, il n’y a pas à chercher plus loin pour comprendre l’état actuel de la planète. Chaotique à souhait, imprévisible et absurde d’un point de vue logique et rationnel.

          Et pourtant on subodore bien que l’infinie précision du monde matériel ne laisse nulle part au hasard. Ainsi l’inextricable enchevêtrement des événements se produisant dans le monde produit toute sorte de prolongements fous et imprévisibles, bien qu’en toute logique les résultats les plus improbables soient programmés depuis toujours et ne puissent de ce fait être évités. Mais dans la vie courante et selon notre appréciation tout se passe comme si nous étions libres et autonomes, capables d’agir en imposant notre volonté…Et c’est là que gît l’illusion fondamentale de notre humanité.

                                                                   Le Chesnay le 17 novembre 2009

                                                                       Copyright Christian Lepère

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires