Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 08:51

62-Robots-casses-----------.jpg

                                                                                           "Robots cassés" - huile sur toile - 46 x 38 cm

 

LEGITIME DEFENSE

Ou comment se débarrasser du pire

 

 

                  Monsieur Martin est un irascible. Las de toutes les inepties télévisuelles qui l'assaillent dès que son doigt fébrile a pressé la télécommande, il en est arrivé au point de rupture. Après les catastrophes en tout genre assénées par les informations, les turpitudes de Khadafi, Ben Laden et autres, ainsi que de leurs opposants, voici les magouilles des politiques, les trahisons, retournements de veste, changements d'étiquette et alliances contre nature. Enfin du divertissement, du sport…Mais c'est la même chose, maintenant enrobée d'un noble idéal à la Pierre de Coubertin. Enfin voilà le feuilleton, "Les Feux de l'Amour" et le déchaînement des passions. Dieu merci c'est du cinéma, mais c'est quand même assez ressemblant…

                  Alors monsieur Martin craque, armé d'un marteau, sous les yeux effarés de sa famille, il se rue sur le téléviseur et le frappe sauvagement. C'est un bon vieux poste avec un écran rigide qui va pouvoir exploser et être réduit en miettes, pas comme ces trucs nouveaux à écran plat et technologie LED qui réagiraient de façon plus sournoise, et même avec mollesse. Non là au moins l'ennemi ne s'esquive pas.

                  Le premier acte accompli, monsieur Martin projette maintenant les restes par la fenêtre. Sixième étage avec vue sur des espaces verts. Le poste tournoie et va s'aplatir sur des arbustes qui abritaient quelques chats. Miaulements. Fuite éperdue. Par bonheur il n'y aura pas de victimes collatérales, fussent-elles félines.

                  Monsieur Martin a-t-il résolu son problème? Va-t-il enfin échapper au monstre télévisuel et à l'asservissement des masses qu'il entretient avec les bons vieux trucs qui ont fait leurs preuves : de l'émotion, du sexe, du pouvoir et de la violence. Il est vrai qu'une petite décharge d'adrénaline vous change la vision d'un quotidien qui pourrait sans cela paraître un peu monotone.

                  Epuisé mais enfin libre monsieur Martin repose dans son fauteuil. La famille terrifiée se remet du choc en se tenant prudemment à l'écart, qui dans sa chambre avec ses écouteurs, qui à la cuisine avec la vaisselle sale à enfourner dans le lave vaisselle.

                  Mais le portable de monsieur Martin se met à sonner dans sa poche. Allô? Oui c'est Jean-Pierre : "Dis donc papa, c'est ton anniversaire dans quelques jours, alors on a pensé avec Noémie que tu serais peut-être content de changer ton vieux téléviseur. Si ça te convient on t'offre un écran plat avec la technique LED. Tu verras, c'est super! Ca donne un relief étonnant. On en perd plus une miette. Les scènes de poursuite de voitures deviennent hallucinantes".

                  Et voilà. Dans sa grande naïveté monsieur Martin avec un réel problème à résoudre s'est attaqué aux effets, pas aux causes. Martelant son téléviseur, il n'a fait que rendre inopérant un récepteur, assemblage hétéroclite de métal, de verre, de plastique et de composants électroniques. Il a totalement oublié l'amont : les ondes hertziennes qui nous communiquent diligemment les informations grâce aux modulations que les techniciens leur font subir avec leur appareillage hyper-sophistiqué. Ainsi si l'on supprime le récepteur on ne nuit en aucune façon à l'information subtile qui continue à circuler librement et peut alimenter n'importe quel autre téléviseur conforme aux normes et ayant subi les réglages adéquats.

                  La comparaison est hardie, mais elle me turlupine. Ca fait pas mal de temps que l'humanité cherche à se débarrasser de ce qui lui déplait. Bien sûr c'est très variable selon les contrées et les époques. Et ce qui est ressenti comme néfaste n'est pas toujours identifié de la même façon. A chacun son bouc émissaire dont la mise à mort va enfin permettre de vivre paisiblement entre gens de bonne compagnie. Pour Hitler c'étaient les juifs, accessoirement les tziganes et les homosexuels. Pour les Américains c'était le communisme. Pour les communistes c'était l'impérialisme américain. Pour les intégristes islamiques ou pour Marine Lepen c'est soit le Grand Satan, soit l'immigré un peu trop basané. Ben Laden est mort? Dès que ce sera prouvé on pourra chercher un produit de substitution. Ne vous inquiétez pas, on va trouver.

                  Mais dans tout cela on oublie la complexité du monde. Infiniment vaste, infiniment subtil et dans lequel tout communique, tout se répercute, tout se complète en un gigantesque fondu-enchaîné. Changez quelque chose, vous obtiendrez (peut-être…) des résultats, mais vous aurez aussi les effets secondaires, puis tertiaires, puis…qui eux sont pour nous totalement imprévisibles et pas toujours souhaitables. Allons , je ne voudrais pas vous saper le moral, mais il me semble qu'en faisant quoi que ce soit on provoque à notre insu des suites qui peuvent être surprenantes. Faut-il rester inerte et attendre que ça se passe? C'est une solution. Mais l'inaction a aussi des conséquences. On peut même provoquer les pires catastrophes en évitant d'intervenir.

                  Enfin la conclusion est simple : ce n'est pas en cassant le poste qu'on va se libérer de la télévision. Et ce n'est pas en tuant tous les nazis qu'on va faire  disparaître le nazisme. Tout au plus l'aura-t-on réduit à sa part cachée, plus subtile, plus impalpable, mais qui reste stockée à un autre niveau pour se rematérialiser à la première occasion.

                  Il y a deux mille cinq cents ans que le Bouddha nous l'a dit et répété , de la façon bien concise qui était la sienne : "Ceci étant, cela en découle"  et à ce jour il semble que le message ait encore du mal à passer. Mais comme dit ma messagerie internet à propos de l'accusé de réception d'un message : " Il a bien été reçu, mais rien ne prouve qu'il ait été lu et compris."

                  Sur ce, à bientôt pour les dernières nouvelles de demain.

 

                                                                             Sermizelles le 5 mai 2011

                                                                         Copyright Christian Lepère

 

128-Vehicules-desuets-----4.jpg

                                                          "Véhicules désuets " - huile sur toile - 46 x 38 cm

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires