Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 13:35

       

326-Interplanétaires----100

                                                                         "Les interplanétaires" - huile sur toile - 100 x 81 cm

 

HIGGS !

 

              Enfin on le tient ! C’est lui ! On l’a repéré ! Pourtant il était indispensable et seule son insoutenable légèreté jointe à une modestie phénoménale l’avaient poussé à se cacher à nos yeux. Pourtant tous les calculs étaient cohérents, les équations irréprochables et cependant on était encore en attente de sa confirmation.

              Comme une grande coquette le boson de Higgs a fini par surgir des coulisses pour se révéler sous les acclamations de la foule incrédule Il était temps qu’enfin on comprenne pourquoi la matière a une masse et est donc de ce fait réputée matérielle ! Jusque là c’était simple supposition, croyance non vérifiée mais que le bon sens populaire ne songeait à mettre en cause.

              Pourtant on n’avait pas lésiné sur les moyens. Dans un élan sublime vers la connaissance pure les nations avaient joué gros en investissant dans l’anneau d’accélération du C.E.R.N, non loin de Genève, également appelé « Large Hadron Colliser ».  Vingt cinq ans de mise en chantier, sept mille chercheurs, des travaux gigantesques pour construire un anneau souterrain de vingt sept km de circonférence, cent mètres sous terre avec de place en place des collimateurs énormes : Titan avec ses  vingt cinq mètres de haut et quarante six de long surpassant encore Alice avec ses seize mètres de haut et ses vingt six de long mais affichant quand même dix mille tonnes sur la balance.

              Et tout cela pour quoi ? Pour piéger une particule infinitésimale. Car si le proton mesure un millième de milliardième  de millimètre, il est encore constitué de quarks « collés » entre eux par des gluons, le tout étant irrémédiablement quantique  donc à ce jour pour notre modeste compréhension, indéterminé. Voila où nous en sommes mais l’aventure est loin d’être finie, car tout cela n’est que la matière constituant le cosmos. En réalité si l’on en croit quelques super spécialistes malgré tout un peu hagards devant la révélation ce ne seraient que cinq pour cents du tout, je veux dire de l’univers ou de l’Absolu. Le reste (quatre vingt quinze pour cents) dont on ne sait à peu près rien serait de la matière noire, du rayonnement sombre dont on prendra peut-être un jour conscience, comme le béotien qui avec son modeste téléphone portable rend manifestes des ondes physiques qui sans cela n’existeraient tout simplement pas pour son organisme biologique      Mais enfin ils ont réussi et il faut dire que, mis à part quelques rationalistes purs et durs, ils commencent quand même à se poser des questions. Oubliant que le Bouddha sans accélérateurs de hadrons, sans télescope orbital, sans même une calculette de poche avait déjà envisagé l’essentiel. Ainsi dans sa grande prudence il lui arrivait de dire qu’il y a bien « un non-né, non-fait, non-devenu, non-composé… » qui par ce simple fait devait échapper à tout jamais a toute observation extérieure. Quels que fussent les moyens employés même issus de la high tech la plus résolument innovante.

              Enfin pour calmer un peu l’enthousiasme des scientifiques victorieux, il faut ajouter que dans quelque temps on sera sans doute en mesure de capter des particules cosmiques dont pour l’instant l’atmosphère nous protège et qu’à ce moment là on pourra peut être aussi vérifier directement l’existence du boson de Higgs ou d’autres particules fantômes sans avoir besoin d’un « collisionneur » au prix de revient exorbitant et au coût de maintenance onéreux au-delà du raisonnable.

              Qu’en fera- t-on quand il sera obsolète ? L’aménagera-t-on en parkings souterrains ? En salle de spectacle virtuels ? En éros center ? En futuroscope recyclé ? En abri anti-atomique ? Ou tout simplement en H.L.M. d’un genre tout à fait innovant qui enthousiasmeraient sans doute quelques snobs très tendance.

 

                                                                          Le Chesnay le 25 juillet 2012

                                                                          Copyright Christian Lepère

 

334-Aux-confins-du-monde-co

                                "Aux confins du monde connu" - eau-forte imprimée sur Arches -   50 x 65 cm331---Futur-antérieur

                            "Futur antérieur" - eau-forte imprimée sur papier Arches - 50 x 65 cm         

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires