Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 16:47
"Fontaine de vie" - Dessin à la mine de plomb - 32,5 x 50 cm - août 2021

"Fontaine de vie" - Dessin à la mine de plomb - 32,5 x 50 cm - août 2021

 

 

 

Vie qui s’écoule

 

                 l y a des moments où l’on ne sait plus trop si la vie qui s’écoule, s’enroule ou rebondit. Il y a tellement de temps que le grand spectacle déploie ses horizons hyperboliques dans l’infini d’un écran total en cinémascope nous cernant de toute part.

                 Parfois on voudrait rester blotti dans la chaleur des entrailles accueillantes, celles qui nous ont accueillis pour y débuter une vie nouvelle, biologique et viscérale. Avant de surgir dans le vaste monde, si plein de bruit et de fureur quand la douceur est oubliée, que la tendresse s’est fait la malle et qu’on attend tout croupissant la suite d’une interminable histoire.

                 Les mille et une nuit ne sont que l’ébauche trop schématique du ruissellement de la vie qui se répète jusqu’à plus soif, accumulant d’invraisemblables répétitions et des trouvailles très inédites, bien qu’aussi sottes que grenues et  dignes d’un chercheur obsédé par le surprenant à tout crin. Un savant Cosinus emberlificoté dans ses rêveries mégalomaniaques et inépuisables. Un doux rêveur peu regardant tricotant des extravagances.au lieu de faire des mots-croisés, comme il est céans quand on a été atteint par l’âge de la retraite et du repos bien mérité.

                 Chacun s’occupe comme il le peut. Remâchant un passé enfui ou tentant de nouvelles élucubrations pour refaire le monde qui en a bien besoin. Mais je ne voudrais pas nuire à votre sérénité ou troubler des états d’âme aux succulences de rahat loukoum. Ni vous faire croire que rien ne vaut quand rien ne va, ce qui est d’ailleurs d’une subjectivité autocentrée frisant le contestable.
Je veux dire en cela que le non-prouvé et le discutable à l’infini n’auront jamais le dernier mot. Comprenez bien que j’ai raison puisque vous êtes dans l’illusion en croyant cerner tous les aléas du problème. Car ce dernier est vaste, au-delà de toute conception, qu’elle fût ou non auto centrée et qu’elle s’appuie ou pas sur la supposition d’un libre-arbitre qui permettrait, enfin,  d’affirmer n’importe quoi.

 

                                                        La Brosse Conge le 20 août 2021

                                                        Copyright Christian Lepère

 

 

 

 

555 - Vie qui s'écoule
555 - Vie qui s'écoule
555 - Vie qui s'écoule
555 - Vie qui s'écoule

 

 

 

 

Le soleil brille

et l'été va

de ci de là

Pourquoi s'en faire?

Pas de tracas!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires