Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

7 juin 2021 1 07 /06 /juin /2021 08:09
"Trophées" - dessin à la mine de plomb - 32,5 x 50 cm - avril 2021

"Trophées" - dessin à la mine de plomb - 32,5 x 50 cm - avril 2021

 

 

Déréliction

 

               Qui n’a pas connu sa « petite madeleine de Proust » ?.Qui n’a pas vécu ce sentiment d’émerveillement quand, à l’improviste, un très lointain passé a ressurgi des limbes de la mémoire enfouie ? En général cette rencontre à brûle-pourpoint s’accompagne d’un émerveillement devant les profondeurs inconscientes de notre être. Nous sommes éblouis par la splendeur de notre propre nature libérée des contraintes du temps. C’est comme si l’éternité nous réintégrait en son sein loin des turpitudes du monde relatif. Et cela par la grâce de menus détails insignifiants en eux-mêmes. Ainsi un parfum, un son, une saveur peuvent nous plonger dans l’au-delà du par-delà cher aux bouddhistes. Mais malheur à celui ou celle qui prendrait la cause pour l’effet. Qui croirait avoir eu accès à l’indicible par la grâce de quelque chose d’exceptionnel .Car le petit gâteau de Proust, peut-être d’excellente qualité, aurait quand même été d’une banalité affligeante pour tout autre que lui. En fait un bon petit gâteau sans auréole.

               Mais il peut arriver que l’effet d’une telle rencontre soit totalement inverse. Que le paradis devienne l’enfer. Et cela est connu depuis belle lurette par les plus grands mystiques , les saintes les plus extatiques…

               Ainsi le fait de revivre un épisode heureux de son enfance peut au contraire éveiller un sentiment de déréliction, c'est-à-dire un manque insupportable d’amour inconditionnel, D’être abandonné par Dieu pour ceux qui y croient et dont je ne fais pas partie. Dans ce cas ce n’est pas que l’on soit déçu par une réalité immédiate un peu fade si on la compare avec le beau souvenir trop souvent idéalisé mais qui nous a marqué profondément. Non ! Bien au contraire, il est même possible que le spectacle actuel soit presque plus parfait que l’ancien. Le problème est qu’entre-temps on a changé, on a mûri et évolué. En gros on a perdu ses illusions et surtout compris qu’on a besoin de plus, d’infiniment plus ! Ainsi le plus sublime des ersatz ne peut remplacer l’article authentique.

               Nous sommes tellement habitués à survivre dans ce monde relatif où le bien et le mal (selon notre appréciation toute subjective) s’équilibrent…Et puis nous voulons tellement croire que ça va finir par s’arranger et qu’il suffit d’attendre. Bien sûr je crève la dalle aujourd’hui mais je peux gagner le gros lot à la loterie. Demain ou après-demain. En ce cas il suffit d’y croire et de patienter.

               Tant que l’on est sûr que la solution est dans le relatif et surtout dans l’avenir, il ne reste plus qu’à attendre et, en attendant, pour se supporter se droguer par tous les moyens légaux ou non.

               Dans le quotidien tout peut faire l’affaire pour se shooter : la richesse, la célébrité, l’amour idéalisé mais aussi la nourriture, les vacances, la retraite et le shopping…on n’a que l’embarras du choix. Bien entendu rien de tout cela ne pourra jamais vous rendre heureux définitivement. Pourtant c’est bien cela que notre âme souhaite, et rien d’autre !

 

                                                                                                       A suivre

 

 

 

 

544 - Déréliction
544 - Déréliction

 

 

 

Veuillez m'en excuser mais la semaine dernière j'avais oublié d'insérer deux photos.

Il s'agit d' ébauches de "Famille nombreuse"

les voici donc :

 

 

 

544 - Déréliction
544 - Déréliction
544 - Déréliction

 

 

 

La suite devant compléter ce qui précède

inévitablement,

il vous sera donc demandé de patienter encore un peu

pour l'accueillir...

En attendant restez zen, c'est plus positif et totalement gratuit !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires