Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

31 mai 2021 1 31 /05 /mai /2021 08:27
"Famille nombreuse" - Dessin à la mine de plomb -  32,5  x 50 cm -  avril 2021

"Famille nombreuse" - Dessin à la mine de plomb - 32,5 x 50 cm - avril 2021

 

 

 

Hommage posthume

 

 

               J’allais flânant le long de la Grande Rue quand je suis arrivé au monument aux morts. Comme d’habitude la statue du poilu de bronze s’y dressait, l’air martial et la jambe maintenue par ses bandes molletières .l’œil perçant scrutant l’horizon et au-delà la ligne bleue des Vosges. Avec cependant une erreur de direction due à l’orientation du  monument  vers l’Ouest et le soleil couchant. Qu’importe c’est l’intention qui compte. D’ailleurs  qui a fait attention à ce détail  avant moi et mon esprit mesquin de raisonneur pinailleur. Trait de caractère que me reprochait d’ailleurs mon grand-père. Celui qui avait fait 14.avec courage et abnégation sans toutefois avoir l’honneur et la gloire posthume de figurer dans la liste de ceux qui s’étaient sacrifiés pour la patrie.

               Que voulez-vous, c’est triste à dire mais personne n’est parfait… donc mon grand-père était parti en 14 comme tous les autres en laissant derrière lui sa femme, sa fille de 4 ans et son fils encore plus jeune. Puis il en était revenu avec une âme meurtrie mais un corps à peu près épargné.

               Ensuite il a vécu, avant de se retrouver veuf et solitaire à la Brosse Conge. C’est là que l’issue fatale l’attendait. Juché sur son vieux vélo et tout branlant il revenait de faire de menues emplettes au village quant il est arrivé au virage fatal, celui où le destin l’attendait au tournant. Une voisine encore jeune, motorisée et pressée a surgi en sens inverse et a perçu trop tard cette silhouette familière qui roulait peut-être à gauche et était affligée de surdité....

               La fin à l’hôpital d’Avallon et l’enterrement au cimetière du village n’ont guère besoin d’être commentés. Mais j’avoue avoir encore du vague à l’âme quand, contournant le monument aux morts, une bouffée de nostalgie me rappelle ce matin où encore en culottes courtes j’assistais à la commémoration de l’armistice dans le parfum des pivoines cueillies le matin même dans le jardin de pépé Louis.

 

                                                        La Brosse Conge le 10 mai 2021

                                                        Copyright Christian Lepère

 

 

 

543 - Hommage posthume
543 - Hommage posthume
543 - Hommage posthume
543 - Hommage posthume

 

 

 

 

Avec le Covida

c'est reparti comme en 14 !

Hélas! Les héros sont fatigués

et la répétition lassante.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires