Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 10:07
"Fredaines" - dessin à la mine de plomb - 48 x 38 cm - octobre 2020

"Fredaines" - dessin à la mine de plomb - 48 x 38 cm - octobre 2020

 

 

 

Connais-toi toi même

 

 

             « Connais-toi, toi-même…et tu connaîtras les secrets de l’Univers et des Dieux ». Vaste programme que Socrate nous a transmis car il l’avait vu au fronton du temple de Delphes.  Il se gardait bien d’innover ou d’ajouter quelque chose de son cru. Loin de lui l’idée saugrenue d’inventer quelque nouveau concept ou une idée originale issue de son esprit ingénieux.
           Non, ce qui l’intéressait était la recherche de la vérité, une et définitive malgré des formulations changeant avec les époques. Car tout est dit avec des mots et le sens attribué à ceux-ci est sujet à interprétation et peut même entraîner des malentendus permettant ensuite de s’opposer à ceux qui à la base seraient d’accord sur le fond. L’histoire de l’humanité est pleine de bruit et de fureur et l’intellect humain a toujours su laisser libre cours à la subjectivité la plus débridée  pour pouvoir s’opposer et en découdre avec tous ceux qui ont le tort de ne pas se laisser embobiner par les mêmes croyances. Ce qui est moins évident quand on est logiquement d’accord.

           La phrase transmise par Socrate est lourde de sens. Elle affirme que l’âme humaine peut tout connaître, y compris l’essentiel de la métaphysique. Et surtout que si on est sérieux et décidé on peut au moins perdre toutes ses illusions.  Et que reste-t-il dans ce cas ? Un immense point d’interrogation. Car à ce stade il ne peut plus y voir de réponse formulée. Le mystère qui se révèle est indescriptible, au-delà de tout concept et de tout langage. C’est le cœur de la spiritualité. En d’autres termes ce qui  apparait quand on ne peut plus se rassurer avec le relatif  qui nous tombe sous le sens,  que l’on voit avec ses yeux et qui se révèle si souvent illusoire. Car nos yeux peuvent nous mentir ou plutôt notre cerveau qui ne cesse d’interpréter ce que nous percevons pour  en faire quelque chose de rassurant correspondant à nos attentes et à nos conventions. (nos croyances et nos présupposés si vous préférez cette formulation.)

           Il semble donc qu’il soit nécessaire de perdre toutes nos illusions et notamment celles qui nous font croire que tout le monde est d’accord sur l’essentiel…à part bien sûr les fanatiques prêts à vous égorger parce qu’on n’a pas su les enfermer à temps.

 

                                               La Brosse Conge le 9 novembre 2020

                                               Copyright Christian Lepère

 

 

 

515 - Connais-toi, toi-même
515 - Connais-toi, toi-même
515 - Connais-toi, toi-même
515 - Connais-toi, toi-même
515 - Connais-toi, toi-même

Donc il reste du temps

pour faire connaissance avec nous-mêmes...

Profitons-en car les jours raccourcissent sans se soucier

de notre destin !

avant que vienne

la saint Glinglin...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Laurent 10/11/2020 12:06

Discrépance entre texte et image...