Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 07:14
"Vie exubérante 11" - dessin mine graphite - 47 x 38 cm - juillet 2020

"Vie exubérante 11" - dessin mine graphite - 47 x 38 cm - juillet 2020

 

 

 

 

Dérapage

(suite et fin)

 

 

 

             L’humanité était donc en train de se suicider après avoir épuisé les ressources non renouvelables de notre belle planète bleue. Vous savez, celle qui flotte au milieu de nulle part dans son importance relative. Ô combien… Mais qui nous tient à cœur, allez savoir pourquoi ! Mais l’impensable tellement prévisible est arrivé. Comme Zorro dans la chanson revigorante de Henry Salvdor « Zorro est arrivé é é sans s’ presser…Le grand Zorro , le beau Zorro avec ses bottes et son grand chapeau ! ».

             Voilà qu’une petite connerie d’insecte, même pas visible à l’œil nu, tout juste détectable avec des tests sophistiqués est en train de se répandre et de proliférer. En toute innocence et sans préméditation. Même pas manipulé par des puissances occultes qui feraient ça par méchanceté pure ou par désœuvrement ludique. Pas plus, d’ailleurs,  que par soucis humanitaire comme Yahvé accablant le peuple élu ( le Sien, non mais, faut pas confondre !) en lui envoyant les pires calamités pour le rappeler à l’ordre et l’arracher à l’emprise du Veau d’Or. Souviens-toi, mécréant, de Job le très juste sur son tas de fumier.

Non, rien de tout cela. Ce qui nous arrive est la conséquence simple de ce que nous croyons être. En gros l’aboutissement de la création que nous nous devons de dominer pour le bien de tous et de chacun.

             Et voilà que l’invraisemblable se produit. Ce qu’aucun dirigeant, aucun pouvoir politique n’a pu réaliser. Ce qu’aucune organisation internationale n’a osé rêver  dans son désir de toute puissance,  un petit con de corona est en train de le mettre à sa botte. Paralyser l’économie mondiale, clouer les super Boeing au sol, interdire aux petits enfants d’aller faire la bise à leur mémé dans son EHPAD ! Supprimer les supporters aux matchs de foot et instaurer un climat de suspicion. Contraindre  tout un chacun à s’avancer masqué. A vous de compléter la liste.

             Toutes ces choses dont beaucoup sont nécessaires n’auraient jamais pu se produire sans une pandémie mondiale et contraignante. Elle seule pouvait tout paralyser, fermer les magasins et les débits de boisson. Désertifier les capitales. Contraindre l’honnête bureaucrate au télé travail. Transformer la place St pierre de Rome en désert. Atténuer la pollution des métropoles en  redonnant espoir aux abeilles et aux petits oiseaux. Contraindre des PDG à délaisser leur 4 x 4 hyper polluants pour la trottinette, même si elle est électrique, Enfin les publicités vantant les mérites de Parly 2 et sa nouvelle façon d’envisager l’avenir il y a maintenant 50 ans se voient enfin couronnées de succès : On va enfin pouvoir vivre à la campagne en restant à 20 minutes en voiture de la place de l’Etoile. On notera cependant que les beaux discours officiels ont changé de ton…momentanément. Si notre chef suprême admet que le monde sera contraint à des adaptations salutaires, il ne peut s’empêcher de souhaiter qu’au plus vite et dans les meilleurs délais les choses ne redeviennent « normales ».

             Ce qui est un euphémisme pour souhaiter qu’enfin on puisse reprendre la vie futile du « métro-boulot-dodo » permettant aux consommateurs de consommer ce qu’ils ont produit pour faire tourner l’industrie à plein pot et permettre aux multinationales de se goberger. Amazon a encore de beaux jours de gloire en perspective… A moins que… (Sait –on jamais ?)… le retour aux erreurs du passé ne devienne véritablement plus possible.

             Et après tout il se peut que le gentil virus, à son corps défendant et par des moyens drastiques et bêtement contraignants nous ait amenés à devenir enfin un peu plus sages. L’avenir nous le dira, si nous sommes toujours vivants et en bonne santé.

 

                                               La Brosse Conge le 14 juillet 2020

                                               Copyright Christian Lepère      

 

 

 

 

 

502 - Dérapage (suite et fin)
502 - Dérapage (suite et fin)
502 - Dérapage (suite et fin)
502 - Dérapage (suite et fin)
502 - Dérapage (suite et fin)

 

 

 

Gloire au virus, au Corona

qui fait la nique au monde entier!

Qui nous met cul par dessus tête

pour s'amuser.

 

 

 

 

 

Recherche d’un article ancien

 

Taper le N° 405 « histoire de mon blog depuis 8 ans »

Le faire apparaître pour voir la liste des articles parus depuis avril 2010

Puis taper le N° souhaité.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires