Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 08:00
500 - 500 ème épisode
500 - 500 ème épisode
500 - 500 ème épisode
"Vie exubérante 9" - dessin aquarellé - 48 x 38 cm - juillet 2020

"Vie exubérante 9" - dessin aquarellé - 48 x 38 cm - juillet 2020

 

 

 

 

 

500 ème Episode

 

 

 

 

             Je ne sais quelle idée étrange m’a saisi en ce beau jour du samedi 17 avril 2010. J’avoue être influençable et il me semble bien qu’une dame, propriétaire d’une galerie de peinture me l’avait suggéré. Je lui avais avoué mon penchant pour l’écriture en précisant que ma passion pour la gravure et la peinture à l’huile ne suffisaient pas à donner corps à tous mes fantasmes. Ne pouvait rendre compte de  tout ce dont j’avais besoin pour vivre dans ce monde infiniment complexe, pour me dépatouiller dans ce prodigieux labyrinthe tout empreint de subjectivité.

             Bien sûr  Jérôme Bosh m’avaient accueilli dans son jardin des délices à l’adolescence. A un âge encore tendre ou le monde n’avait pas réussi à me contraindre à devenir sérieux. Mais comme disait mon père, artisan tôlier de son état, astreint à devoir élever ses fils et à leur mettre du plomb dans la tête : « Tu verras quand tu seras à tes croûtes ! », insistant lourdement sur le fait qu’on n’est pas là pour rigoler.

             Déjà à 12 ans j’avais réalisé que la prose, utile pour maîtriser les échanges d’idées du quotidien n’avait pas toute la subtilité nécessaire pour transmettre des messages plus subjectifs pleins de sensibilité évanescente…Je m’étais donc mis à composer de petites poésies, un peu niaises mais techniquement irréprochables. De plus le rationaliste cartésien qui voulait aussi à tout prix se rassurer et comprendre le monde cherchait à expliciter ce qui lui paraissait un peu flou et pour le moins aléatoire. Donc entre poésie et rigueur, entre délire saugrenu, grandes envolées de l’âme et rigueur conceptuelle mon cœur balançait, se permettait des entrechats et flirtait avec des inconciliables.

             J’avais donc accumulé dans mes vertes années tout un tas de petits papiers où j’avais jeté ce qui me traversait l’esprit à l’improviste ou sous le coup d’une inspiration assez facilement délirante. J’en profite pour rappeler une vérité essentielle : le cerveau humain est extraordinairement complexe, multiple et ambivalent et il n’est besoin d’aucune substance illicite pour l’encourager à quitter le domaine du politiquement correct, ou tout au moins de ce qui est raisonnablement admis pour pouvoir vivre selon les lois en vigueur. Je crois même que seul un esprit sain et équilibré peut se permettre à froid et sans perdre pied de se livrer aux fantaisies les plus saugrenues. Pardon à Baudelaire si certains ont besoin de paradis artificiels pour libérer leur âme de son carcan « rationnel ». J’irai jusqu’à affirmer que Van Gogh aurait été un très grand peintre s’ il avait été un peu plus équilibré. Tant pis pour les préjugés actuels et le culte du génie qui justifie tant de facilités…et qui évite surtout de s’astreindre à une discipline jugée contraignante.

 

                                              La Brosse Conge  le 5 juillet2020

                                              Copyright Christian Lepère    

 

 

 

   

500 - 500 ème épisode
500 - 500 ème épisode
500 - 500 ème épisode
500 - 500 ème épisode

 

 

 

Que de turpitudes en ce vaste monde !

Que de fureur ambivalente !

Que de douceur

aussi...

 

 

 

 

Recherche d’un article ancien

 

Taper le N° 405 « histoire de mon blog depuis 8 ans »

Le faire apparaître pour voir la liste des articles parus depuis avril 2010

Puis taper le N° souhaité.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires