Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 06:32
"La lucarne" - huile sur toile - 65 x 54 cm - 1990

"La lucarne" - huile sur toile - 65 x 54 cm - 1990

 

Rêve et réalité

Episode ancien à obsolescence programmée

 

          

 

           Je me réveille de bonne heure (6 h 15) . Je me lève. Je ferme les volets et les fenêtres de toute la maison, au rez de chaussée et au premier étage. Je les avais ouverts  pour la nuit. Il fait déjà 20 degrés à l’extérieur.

           Méditation. Je suis calme et détendu. Une multitude d’épisodes de ma vie se déroule comme un film. Images anecdotiques sans aucune importance particulières. De l’ancien, du récent. Vacances de l’enfance, activités dans l’enseignement, vie de famille etc. etc … Succession monotone. C’est ma vie. Ce ne sont que des images fugaces qui passent. Ca dure longtemps. Fin de la méditation. Je retourne me coucher. Je m’endors. Commence une longue suite de rêves. Je dois aller ou retourner quelque part. Il y a un but. C’est une très longue errance. J’emprunte des rues. Je tourne en rond. Je demande à des gens. Je monte, je descends, mais où ? Dans une ville étagée. Je pénètre dans des maisons, des espaces privés. Je rencontre des gens connus ou pas. Je les suis. Par moment je veux les doubler. Ils montent ? Je descend… sans issue…je remonte. C’est très long. J’ai l’impression de ne jamais y arriver… Quelqu’un (ma mère ?) me dit que je suis plutôt en avance, que j’ai le temps…et ça continue. Je finis par me réveiller avec le sentiment d’être en retard alors que je n’ai rien de précis à faire aujourd’hui. Malaise, flottement. Où finit le rêve et où commence la réalité ?

           Dans le jardin le niveau d’eau de mon bassin baisse chaque jour. Une végétation abondantes (mousse, algues…) se développe. Je commence à récurer avant de prendre mon petit déjeuner. J’arrête, je continuerai plus tard car la température commence à monter. Il va faire très chaud. Ce qui se passe dans ce bassin est peut-être une image de mon subconscient et de mes souvenirs. Il est sans doute grand temps de « perdre » le passé (sans l’oublier car c’est impossible. Il convient donc de « Mourir à soi-même », de  se détacher de tout ça pour n’être plus que le spectateur qui voit tout, qui est au courant de tout, qui aime tout, mais sans aucune préférence. Qui jouit de sa propre création !

           Hier, ma belle sœur m’a gratifié d’un nouvel épisode de ses troubles cérébraux. Comme c’est récurrent je ne m’affole pas. Elle arrive complètement paniquée en me disant qu’elle n’a plus rien à manger et qu’au téléphone la personne qui l’emmène faire ses courses à Avallon ne pourra l’y conduire que jeudi. Nous sommes mardi… Je vais faire un tour dans son frigo. Il est plein et pourrait subvenir à ses besoins pour une semaine…Mais c’est la panique et elle me répète en boucle : Tu te rends compte…jeudi !

           Voilà où j’en suis. Côté environnement j’ai un problème avec mon compte BNP. Quelqu’un a réussi à se faire figurer sur la liste des bénéficiaires de mes virements. La banque m’a prévenu dimanche et j’ai supprimé immédiatement ce bénéficiaire fantôme dont j’ignore tout. Mais on m’a dit que l’opération avait déjà eu lieu et que la somme de 5.800 € était déjà prélevée… J’ai porté plainte à la gendarmerie et je n’ai plus eu qu’à attendre les suites de l’enquête. Mais les « bénéficiaires » sont très rusés et même la banque ne sait pas très bien comment empêcher ce genre d’intervention frauduleuse. Enfin on verra…

 

           Depuis la BNP a fait le nécessaire et mon compte a été crédité à nouveau de la somme dérobée. Merci à la finance internationale qui compense pertes et profits sans états d’âme !

 

                                              

                       La Brosse Conge le 24 juillet 2019 revu et corrigé le 22 octobre

                                               Copyright Christian Lepère

 

 

 

 

 

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Gloire à la BNP

qui veille à ma tranquillité

et assure ainsi la sérénité

de mon âme!

MERCI !

Recherche d’un article ancien

 

Taper le N° 405 « histoire de mon blog depuis 8 ans »

Le faire apparaître pour voir la liste des articles parus depuis avril 2010

Puis taper le N° souhaité.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires