Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 05:36
"Au point du jour" - huile sur toile - 73 x 60 cm - 1990

"Au point du jour" - huile sur toile - 73 x 60 cm - 1990

 

Passent les jours

 

 

 

Le temps c’écoule et les jours passent

Passent les jours au fil du temps.

Passent les heures et les saisons.

Sans se presser, prenant son temps.

Suivant son cours sans se presser

le temps s’écoule et suit son cours.

                                

                              

 

             Sous mes fenêtres la campagne reverdit. Après la canicule et ses excès incohérents revoici un petit temps de saison, automnal à souhait, bien rassurant pour les braves gens de la campagne. Enfin tout est normal. Enfin l’on sait où l’on va.

             Par les baies vitrées qui me protègent du froid je contemple les vaches.  Elles ont de l’herbe à brouter. Fini le tapis brosse tout sec dont elles faisaient semblant de se contenter mais où elles continuaient de déambuler inlassablement. C’est qu’elles avaient encore leur mission à accomplir, transformer la prairie en protéines laitières pour le plus grand bien des petits enfants. Ces usines à lait quadrupèdes, contre vents et marées, réchauffement climatique et autres aléas, se devaient d’assurer sans la moindre hésitation. Leur instinct leur tenant lieu de conscience elles ratissaient consciencieusement le pré du voisin. De temps à autres elles s’arrêtaient, non qu’elles fussent fatiguées ou lasses. Non qu’elles se soient découragées devant une tâche ingrate. Non, là encore elles étaient fidèles à leur programmation biologique  et suivaient la loi implacable de l’espèce. C’est qu’après avoir brouté, s’être rempli la panse, il leur faut ruminer. Régurgiter avec soin pour soumettre le bol alimentaire à un  second broyage avant la phase finale des processus digestifs. Enfin leur devoir accompli du début à la fin elles peuvent se remettre à brouter…jusqu’à la nuit tombée. Qui sait quels seront leurs rêves dans l’obscurité reposante ? De toute façon demain matin elles vont se remettre au travail. Comme l’ouvrier à son usine. Comme l’écolier dans son école mais sans la maîtresse pour assurer le sérieux de l’opération

            

                                               La Brosse Conge le 4 octobre 2019

                                               Copyright Christian Lepère

 

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Prenons le temps de ruminer paisiblement...

Au moins pendant ce temps-là

on ne fera pas de bêtises !

Portez-vous bien !

A plus  !

 

 

Recherche d’un article ancien

 

Taper le N° 405 « histoire de mon blog depuis 8 ans »

Le faire apparaître pour voir la liste des articles parus depuis avril 2010

Puis taper le N° souhaité.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires