Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 14:11
"La victoire en chantant" - Huile sur toile - 65 x 54 cm - 2012

"La victoire en chantant" - Huile sur toile - 65 x 54 cm - 2012

 

Nénette et Rintintin

Ou le couple idéal

 

 

           Selon des vues naïves un couple se formerait pour retrouver la complétude initiale. Chacun ou chacune aurait à retrouver sa moitié manquante

pour  pouvoir former un couple biologique et pouvoir assurer la perpétuation de l’espèce. C’est évident d’un point de vue physique et même pour l’épanouissement de l’âme qui a besoin des deux influences pour se structurer et atteindre son plein développement. De ce point de vue les plus intégristes des catholiques n’ont pas tord : « Un papa, une maman » slogan qui a été sur utilisé dans les « Manifs pour tous »…

Tout cela est indiscutable  mais un peu court. C’est vrai qu’au cours de sa genèse l’embryon semble d’abord complet. Une ébauche d’organe sexuel unique va, au cours du 3ème mois se mettre à évoluer vers une différenciation évidente. Se repliant et s’intériorisant pour former des ovaires, un vagin et une vulve accueillante ou au contraire se projetant vers l’extérieur pour former un pénis plus agressif orné de bourses qui contiendront les testicules.

           Mais tout cela est bien connu et si les choses tardent à se mettre en place, le sexe futur est déterminé dès la conception. Vérité évidente  dans la majorité des cas mais il arrive que la nature hésite ou balbutie et finissent par attribuer à certain(ou certaines…) une ambigüité sexuelle qui ne pourra être résolue que par la chirurgie et des traitements hormonaux adaptés.

           Mais j’en reviens à mon propos qui est de parler du couple humain. Rappelons d’abord cette vérité basique bien souvent oubliée, un couple n’est pas la réunion de deux moitiés qui auraient à reformer l’unité d’origine. De ce point de vue chacun et chacune n’a pas à retrouver « sa moitié d’orange ». Celle qui sera jugée indispensable pour combler une lacune. Non ! Un couple est la création d’une entité supérieure par deux personnes distinctes et complètes. Deux adultes à qui rien ne manque en profondeur, si ce n’est dans le relatif du quotidien, vont coopérer en toute conscience et sans besoin névrotique à combler.

           Cela mérite quelques éclaircissements. On sait depuis les débuts de la psychanalyse que tout être humain sexué possède potentiellement les caractéristiques de ce qui semble lui manquer. Ainsi toute femme a un animus qui est sa part virile plus ou moins cachée et tout homme une anima sensible et sentimentale. Même si chez certains la chose soit fort discrète.

           A partir de ces données il y aura donc un travail de redécouverte de ce qui a été occulté, volontairement ou pas et en général de façon très inconsciente. Il se trouve que dans notre culture occidentale et chrétienne le féminin  a eu tendance a être considéré comme inférieur, donc négligé ou dominé sans vergogne. Dieu est un mâle et c’est lui qui a créé le monde. Il est le Grand Architecte un peu distant qui impose sa loi pour le bien de tous. En Orient la perspective a souvent été tout autre. Le culte suprême étant souvent  rendu plus à la Divinité qu’au Créateur, plus à notre mère Nature qu’au gendarme qui fait respecter l’Ordre Cosmique.

           Mais dans nos campagnes on se méfiait du féminin et les caractéristiques de ce sexe étaient souvent considérées comme inférieures et peu fiables. Dans un monde viril et conquérant le pénis devait s’affirmer et dominer. Si par hasard une femme retenait l’attention, c’était  Jeanne d’Arc parce qu’elle était prête à en découdre en compagnie de ses compagnons d’armes.

           Mais la sagesse a toujours existé et depuis des temps immémoriaux les plus intuitifs ont senti que pour être pleinement humain il fallait réunir les potentialités des deux sexes. L’intellect organisateur et l’énergie physique pour modifier le monde comme savent le faire les conquérants mais en même temps l’intuition, l’accueil aimant et  le sens de l’unité organique qui permettent de transmettre la vie avec la douceur d’une mère et d’une épouse. D’un côté l’efficacité brutale de la manipulation et de l’autre  le sens des nuances et la finesse des sentiments. En résumé la force qui s’impose et la compréhension toute en nuances qui accueille le monde dans son infinie diversité. Celle qui englobe tout et le reste et qui seule peut nous permettre de nous ouvrir à la transcendance.

 

                                                        Le Chesnay le 25 janvier 2019

                                                        Copyright Christian Lepère

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

Détail

La Vie, la Mort

et tout ce qui s'ensuit

depuis que le monde est monde.

L'Anima  escortant l'Animus

et le yin dans le yang

(a moins que ce ne soit le contraire...)

 

Recherche d’un article ancien

 

Taper le N° 405 « histoire de mon blog depuis 8 ans »

Le faire apparaître pour voir la liste des articles parus depuis avril 2010

Puis taper le N° souhaité.

Partager cet article
Repost0

commentaires