Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:37
"La dame en vert" - huile sur toile - 46 x 33 cm - 1986

"La dame en vert" - huile sur toile - 46 x 33 cm - 1986

Ce que je veux et que je n'obtiens guère

 

                 Demandez-leur, ils vous le diront tous qu'ils veulent être heureux. Et cela paraît à première vue assez légitime. D'ailleurs pourquoi se priver si une occasion de bonheur se présente? Comment se fait-il alors que la suite soit si décevante? En cet instant je crois, en admettant que les comptes soient corrects, que plusieurs milliards de nos semblables recherchent le bonheur. Avec assez peu de succès me semble-t-il. Car dans le cas contraire le nombre de chercheurs devrait diminuer peu à peu. Et ça finirait par se remarquer…

                 Or la situation n'est pas nouvelle et ne semble en tout cas pas évoluer de façon significative. Il est donc admis une bonne fois pour toute que l'espèce humaine est faite pour rechercher le bonheur sans jamais réussir à s'y établir. Devant cette étrange situation on peut s'interroger: ces cohortes de malheureux opiniâtres s'y prendraient-elles de façon maladroite? Je me suis donc comme tout un chacun évertué à atteindre un état satisfaisant et comme tout le monde je n'y ai guère réussi. Constatant que comme pour tout ceux qui m'entourent et que je côtoie, cette quête ne réussissait que rarement et en tout cas de façon très momentanée, chaque satisfaction étant suivie de complications et de remises en cause on ne peut plus pénibles pour qui croyait toucher au but

                 La chose est devenue intéressante lorsque j'ai enfin rencontré des gens heureux. Pas de ceux qui affirment et qui proclament leur bonheur avec une énergie un peu suspecte et voudraient à tout prix vous convaincre de monter à bord de leur bateau. Non, pas non plus des raisonneurs logiques qui nous prouvent de façon péremptoire que, puisque ils ont tout pour être heureux, ils ne peuvent que l'être. Non, des gens qui non seulement avaient l'air heureux mais de plus n'éprouvaient nul besoin de vous le prouver ou d'aller le crier sur les toits. Je me suis donc approché pour y voir d'un peu plus près. Quoique discrets ces étranges personnages étaient capables de s'expliquer. Et même de fournir des arguments dignes d'être écoutés. Ce n'étaient ni des naïfs, ni des idiots de village. Il se révéla même qu'ils n'avaient pas fait de découvertes miraculeuses et spontanées, mais qu'ils avaient bénéficié eux-mêmes de conseils avisés. On leur avait dit que…et ils avaient tenu à vérifier par eux-mêmes ces conseils transmis au fil des siècles. Leurs sources, lointaines et dûment testées à chaque génération semblaient être crédibles et capables de mener au but.

                 Venu pour m'enquérir, je ne tardais pas à me voir préciser les points essentiels de toute recherche adéquate.

                 J'appris donc ainsi que si tout le monde souhaite le bonheur, bien peu se livrent à des investigations logiques et réfléchies pour y parvenir. Aussi chacun va-t-il chercher à sa façon, ce qui est bien sûr tout à fait légitime, mais hélas sans tenir compte de la dure réalité. Chacun partira donc très naïvement de son propre point de vue et des sages conseils que lui prodiguèrent jadis papa, maman, sans oublier l'oncle Emile et la concierge.

                 Or tous ces braves gens lui ont fait comprendre, preuves pédagogiques à l'appui, qu'on ne pouvait être heureux qu'en obtenant ce que l'on désire. Ce qui est évident puisque dans le cas contraire on est soumis au déplaisir.

                 Ainsi comme chacun a pu le constater dans son enfance, si j'ai une sucette et si on me la retire, je crie, je pleure et je me sens lésé. De là a conclure que l'obtention de confiserie est indispensable à mon bonheur il n'y a qu'un pas bien vite franchi avec l'appui souriant des adultes qui en profitent sournoisement pour établir des stratégies à leur avantage. Chantage et démagogie. Négociation. Je te donne, tu me donnes et tout le monde est content. Enfin presque tout le monde.

                 Je vous en dirai donc un peu plus la prochaine fois afin de dissiper d’éventuels malentendus.

                                                                             A suivre

 

 

 

"La dame en vert" - détails

"La dame en vert" - détails

340 - Ce que je veux et que je n'obtiens guère

En attendant portez-vous bien

et soyez

gais!

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires