Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • "L'imaginaire" selon Christian Lepère
  • : "L'homme est un animal capable de transcendance" et d'humour...
  • Contact

Recherche

Liens

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 07:49
 "Sardanapale" - huile sur toile -  46 x 38 cm -  1992

"Sardanapale" - huile sur toile - 46 x 38 cm - 1992

Donald

Mâle dominant

 

           Voilà c'est fait ! C'est établi et confirmé ! Sans discussion et sans bavure. Donald est l'homme le plus puissant du monde. Grand délirant, menteur prolifique, grand pourfendeur de vérités premières il a su s'imposer. Il est vrai que c'est un grand communicant, un spécialiste du show-biz. Certes il n'est pas le premier et un certain Hitler (Adolf pour ceux qui le regrettent) a fait encore mieux dans le genre, surtout  pour son époque et avec les moyens réduits dont il disposait. Mieux, mais pas aussi grandiose que Staline, le petit père des peuples tellement aimé par ceux qu'il sacrifiait pour l'intérêt supérieur de son pouvoir, ou Mao le Grand Timonier dont le rayonnement n'est pas encore totalement éteint.

           Les grands manipulateurs ont souvent commencé leur carrière en promettant justice et équité au bon peuple opprimé. Le milliardaire Donald est dans la continuité. Il va protéger l'accablé et l'injustement brimé, snobé par les élites, laminé par la mondialisation et lui rendre toute sa dignité.

           La situation globale n'est guère favorable et d'autres s'y sont cassé les dents. Comment faire quand on est entouré de toutes parts par des peules, des ethnies et des populations dont les croyances et les convictions sont pour le moins irréductibles à un consensus raisonnable ? Comment concilier des athées matérialistes qui ne jurent que par leurs statistiques financières et leurs courbes du chômage avec des croyants qui se préoccupent de leur âme et de son avenir post-mortem ? Je parle ici du bon peuple, pas de ses dirigeants plus roués qui savent tirer parti des revenus juteux des pétrodollars et faire fructifier leurs dividendes dans des paradis plus fiscaux que proches du 7ème ciel cher au Prophète.

           Donc Donald a gagné et Hillary est accablée. De première femme Président des États-Unis, virtuelle, c'est entendu, la voilà rétrogradée. Pourtant ça aurait fait date et même sans doute marqué l'histoire. Mais que voulez-vous ? Les esprits n'étaient pas prêts...Et puis quand même un grand mâle dominant c'est autre chose qu'une bonne femme intellectuelle, d'ailleurs soutenue par ses complices de l'Establishment.

           Mais Donald est élu. Finis les grands meetings. Finis les flonflons et les déclarations fracassantes. Il lui va falloir passer à l'acte. De fins exégètes ont observé tout cela avec acuité. Et ils tentent de prévoir les suites. D'abord les promesses faites sont des promesses électorales. On sait quelle confiance on peut leur accorder, même si leur auteur n'avait pas été un spécialiste éblouissant du paradoxe et de la déclaration à l'emporte-pièce. Donc tout a été promis, ainsi que son contraire, mais dans l'enthousiasme et la bonne humeur. Avec brio leur auteur pourra s'en sortir avec quelques pirouettes et des guirlandes de justifications adéquates.

           Il risque probablement d'y avoir un grand gagnant : le réchauffement climatique qui pourra s'en donner à cœur joie. Jugé avec dédain comme une mauvaise plaisanterie, il se pourrait qu'il nous réserve un avenir chaleureux. Mais il donnera une excellente occasion de se battre contre la nature donc de prouver que les citoyens des U.S.A. sont les plus forts. Capables aussi de se défendre par eux-mêmes puisque le port d'arme est un droit imprescriptible, plus important que la sécurité sociale.

           L'avenir est à un monde viril où on ne se laisse pas faire ! Cela vous rappelle certaines idéologies qui ont eu leur succès? Et suscité de grands enthousiasmes ? Allons, vous n'êtes que des passéistes qui se gargarisent avec des histoires anciennes. Place à l'avenir ! Place au progrès social ! Mais ne soyons pas naïfs...Fermons les frontières pour nous protéger des intrus et serrons nous les coudes entre gens de bonne compagnie. Enfin débarrassés de tous ces autres qui s'obstinent à être pauvres, on se demande pourquoi, et à venir chez nous alors que chez eux il y a tant de place vide. Un peu désertique peut-être mais pleine de possibilités si on ne se complaît pas dans une paresse coupable. Et délétère.  Et contre-productive.

 

                                                                  Le Chesnay le 11 novembre 2016

                                                                  Copyright Christian Lepère 

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

"Sardanapale" - détail

Après les turpitudes humaines

vous aurez droit à la malveillance du numérique connecté.

Bonne semaine en attendant!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires