Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 09:38
"Ainsi va la vie" - huile sur toile - 65 x 54 cm - 1993

"Ainsi va la vie" - huile sur toile - 65 x 54 cm - 1993

Nature améliorée

 

            Ce soir j'ai du vague à l'âme. Les jours raccourcissent et le ciel se fait moins serein. Au loin des nuages se sont accumulés. Alors je saisis la télécommande et j'appuie pour avoir des nouvelles du vaste monde. Mal m'en a pris. Sur Arte un document apparaît où il est question d' o.g.m.

            La télévision est un moyen magique, tel Internet il permet d'affirmer n'importe quoi haut et fort. Les politiques, hommes et femmes, nous en assènent la preuve à longueur d’antenne. Les informations dont on nous inonde ne sont jamais dénuées d'intentions et de parti pris. Malgré cela Arte semble avoir un certain recul, une relative objectivité. Alors je prête une oreille attentive à ce qui s'y révèle. Avec quand même le recul nécessaire. Ouverture ne veut pas dire candeur naïve.

            Il s'agissait donc de traiter le problème préoccupant des o.g.m. J'y ai vu confirmer bien des soupçons et en tout cas remettre en question quelques certitudes douteuses.

            Comme souvent l'intention de départ des grandes firmes semblait très moral. Comment nourrir correctement la population mondiale ? Comment se charger de 7 milliards d'individus se reproduisant à qui mieux mieux ? Logiquement la solution est d'accroître la production mondiale par tous les moyens connus. Industrialisation, usage massif d'engrais et de pesticides dispensés à l'aide d'un matériel technique hautement performant. Fort bien ! Et l'économie libérale mondialisée en est enchantée. Enfin elle va pouvoir s'éclater ! Et pour la meilleure des causes…

            Mais les dangers sont bien connus. D'abord l'avenir du monde va se retrouver entre les mains des plus puissants, des prédateurs capables d'imposer leurs vues. Pour le plus grand bien des arriérés incapables de survivre par leurs propres moyens. Reste le prix à payer. Appauvrissement des sols, diminution de la biodiversité et effets secondaires des épandages chimiques prodigués avec une frénésie très profitable à quelques multi nationales.

            Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. En créant les o.g.m. on pensait naïvement régler plusieurs problèmes insolubles. Protéger les cultures intensives contre leurs prédateurs naturels semblait primordial. Comment soustraire les plantes à la voracité des insectes et de leurs larves sans les inonder de pesticides. Mais voyons, en leur donnant les moyens de se protéger par leurs propres moyens ! En bricolant le génome. En introduisant dans leur ADN des séquences qui  leur permettent de faire face toutes seules et de rendre inutile l’intervention chimique…

            Alors tout le monde il est beau, tout le monde il est content et de plus en excellente santé ! Mais ce beau rêve n'oubliait qu'un détail, merveilleux et accablant, c'est à dire  l'inépuisable créativité de la nature et ses prodigieuses facultés d'adaptation. Celles-là mêmes qui ont permis l'évolution de la vie sur notre planète vers des formes de plus en plus complexes et délirantes d'invention.

 

                                                                                                       à suivre…      

 

"Ainsi va la vie" - détail

"Ainsi va la vie" - détail

"Ainsi va la vie" - détail

"Ainsi va la vie" - détail

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires

L'imaginaire 04/11/2016 11:23

C'est réciproque !

chloé 03/11/2016 14:18

toujours un plaisir de vous lire