Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 08:45
Roger Erasmy sous des cieux tourmentés

Roger Erasmy sous des cieux tourmentés

 

Roger Erasmy

In mémoriam

 

            Roger nous a quittés. Erasmy n'est plus. Pourtant il lui restait bien des projets à réaliser, bien des livres à écrire, tant de semblables à fréquenter et tant de projets à rêver. Seulement voilà, le destin ne l'entendait pas de cette oreille. Tapi au plus profond de notre intimité il n'a que faire de nos souhaits et de ce qui nous motive au quotidien. Ses vues sont à plus long terme et l'immédiat ne saurait le satisfaire. Mais c'est ainsi et il n'a que faire des détails qui nous importent tant.

           Donc Roger n'est plus. Tout au moins sous l'apparence habituelle. Sa silhouette familière, sa bonhomie et sa présence souriante ne seront plus que dans nos souvenirs. Sa vivacité et ses oppositions farouches non plus. Bien sûr quelques documents enregistrés, des photos numérisées qui ne pâlissent plus comme naguère, des vidéos qui ont enregistré ses faits et gestes seront encore là pour nous le rappeler. Même sa voix pourra encore chercher à nous convaincre et nous pousser à poursuivre dans la voie qu'il s'était fixée et qui est chère aux Héritiers de Dali. Car son absence va laisser des traces.

            Infatigable rassembleur il a su regrouper autour de lui toute une mouvance qui convenait à sa nature sensible, familière de l'intériorité et des images qui hantent les tréfonds de l'âme.

            Ce n'est pas un hasard s’il a consacré une partie de sa vie à Salvador Dali. Il est clair que sous les dehors farfelus et parfois discutables de ce clown médiatique, par ailleurs merveilleusement doué pour peindre, il sentait un intérêt authentique pour tout ce qui transcende les apparences. Le surréalisme l'attirait en tant que voie privilégiée vers les fin fonds du tréfonds de notre humanité, les strates cachées du psychisme, tout ce qui échappe à la froideur de la raison et constitue notre moteur véritable.

            Ainsi avec une infatigable énergie Roger a su donner corps à ses rêves. Il a concrétisé ce qui n'aurait été que fugace volition, rêverie éthérée ou protestation de principe. Bref il a incarné ce qui serait resté dans le domaine des vœux pieux. Bien sûr il s'est heurté à la pesante idéologie de l'Art Contemporain Officiel. Mais peut-on lui en vouloir de n'avoir pas pu faire bouger le mastodonte pesamment installé au cœur de l'alliance de la finance et du pouvoir politique ? Pourtant il s'y est essayé avec vigueur !

            Mais la bête qui semble jouir d'une santé insultante est en train de s’essouffler. Il y a eu tant d'autres idéologies autrement plus puissantes qui ont fini par s'écrouler comme le mur de Berlin…

            Alors patientons encore un peu. Mais en attendant n'oublions pas celui qui a eu le courage et l'énergie de tenter une belle aventure qui ne saurait tourner court car elle fait partie de celle infiniment vaste de notre humanité s'acheminant malgré bien des péripéties vers son âge adulte.

 

                                                              Le Chesnay le 13 novembre 2015

                                                              Copyright Christian Lepère

 

Dali tel qu'en lui-même

Dali tel qu'en lui-même

Sous la rose de Dali

Sous la rose de Dali

Quelques documents qui ont aimablement servi à l'élaboration des images sur Photoshop

Quelques documents qui ont aimablement servi à l'élaboration des images sur Photoshop

Le wagon de Dali

Le wagon de Dali

En ces temps tourmentés Paris vient d'être la cible de la terreur fanatique.

Le choc est énorme.

La prise de conscience sera-t-elle à la hauteur?

En sortiront-nous un peu moins infantile? 

Mais le pire n'est jamais certain.

Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires