Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 12:53
"Vagabond" - huile - toile marouflée sur bois - 1960 - 50 x 30 cm - Peinture réalisée à l'âge de 18 ans sous l'influence de Breughel

"Vagabond" - huile - toile marouflée sur bois - 1960 - 50 x 30 cm - Peinture réalisée à l'âge de 18 ans sous l'influence de Breughel

Le peintre

soumis à la question

 

              C'est la question piège, le guet-apens que l'on vous tend innocemment quand on veut en savoir plus. Et c'est somme toute assez légitime. Devant vos œuvres peintes, qu'elles soient belles, laides ou carrément insignifiantes la personne qui s'y intéresse ou prétend y porter attention en arrive bientôt à vouloir vous cerner. Après l'incontournable : « Combien de temps vous faut-il pour faire ça ? » et la très évidente réponse : « Mais, tout le temps nécessaire... » qui laisse perplexe et peut réduire l'interrogateur au silence, on en arrive bientôt aux motivations. « Quelles sont vos sources d'inspiration ? » et surtout : « Comment avez-vous commencé ? ». Sous- entendu : « Avez-vous fait les Beaux-Arts ? ». Si les œuvres en question paraissent inhabituelles et n'entrent pas dans les catégories courantes : abstrait, naïf, figuratif  ou autres, on tente alors d'affiner

              Je vais donc répondre aux questions que l'on va ou que l'on m'a déjà posées depuis ma plus tendre enfance. Cela m'a pris tout petit, je l'avoue, mais comme bien des bambins j'ai pendant mes jeunes années copié inlassablement ce qui me tenait à cœur. C'était dans l'air du temps, c'était ma culture et je baignais dans l'univers de Walt Disney comme le petit poisson dans les eaux mystérieuses d'un étang mirifique. Monde de légendes et d'archétypes où tout parle à l'âme enfantine et l'entraîne dans des rêveries sans fin. Blanche Neige illuminait la maison des sept nains. Bambi gambadait dans la prairie pleine de fleurs. Mais la méchante sorcière veillait en ricanant et un crocodile de cauchemar traquait le capitaine Crochet qui ne méritait pas mieux. Les oreilles de Mickey me plaisaient immodérément et les petits cochons me charmaient de leurs facéties. Tout cela me servait de modèle et inlassablement je reproduisais mes héros préférés au crayon, à l'aquarelle et parfois par des moyens plus sophistiqués. J'avais même réussi à faire des dessins suggérant le relief avec la technique des anaglyphes. A l'aide d'un crayon rouge et d'un crayon vert, en décalant plus ou moins ces deux couleurs j'arrivais, en regardant à travers des lunettes colorées à faire surgir le volume. Ça n'était pas la 3 D, mais ça marchait !

              Bien sûr l'univers des dessins animés ne suffisait pas et l'astronomie, la paléontologie et d'autres sciences tout aussi mystérieuses me fascinaient. Il m'arrivait de reproduire des squelettes de dinosaures découpés ensuite aux ciseaux à ongles ou de reproduire des fossiles que je récoltais au long des chemins creux bourguignons. J'allais même jusqu'à copier la Joconde, au crayon noir sur papier Canson avec une précision photographique. Je m'acharnais aussi sur des copies de timbres postes français dont les originaux gravés sur acier étaient d'une précision de détail qui m'émerveillait. Je finis d'ailleurs par m'en envoyer un par la poste qui me revint à domicile dûment tamponné par les services postaux. Mais je n'étais pas un  faussaire, tout employé soupçonneux aurait pu constater en le scrutant à la loupe que j'avais remplacé le nom du graveur par le mien propre. Déjà, j'avais des préoccupations éthiques...

              Mais ma véritable nature ne se révéla que plus tard. Breughel et Jérôme Bosch m’attendaient patiemment sur les rayonnages un peu poussiéreux de la bibliothèque de l’école des Arts Appliqués. C’est là que je les débusquais en compagnie de Dürer et de Botticelli. Et c’est là que je me détachais véritablement du monde de Walt Disney qui dès lors ne pouvait plus suffire, même si par la suite il m’est arrivé de doter quelques personnages fantastiques d’oreilles de Mickey plus ou moins incongrues ou de faire figurer d’autres héros enfantins parmi les tags et les affiches lacérées recouvrant des palissades de lieux interlopes, sujets de certaines de mes peintures.

                                                                    A suivre…

"Paysage érotique" - huile - toile marouflée sur bois - 1960 - 25 x 35 cm - Peinture réalisée à l'âge de 18 ans sous l'influence de Jérôme Bosch

"Paysage érotique" - huile - toile marouflée sur bois - 1960 - 25 x 35 cm - Peinture réalisée à l'âge de 18 ans sous l'influence de Jérôme Bosch

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires