Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 07:21
 Détail de "Jour de gloire" - huile sur toile - 60 x 73 cm - 1992

Détail de "Jour de gloire" - huile sur toile - 60 x 73 cm - 1992

Waterloo morne plaine

 

               Nous voici donc au 200 ème anniversaire d'une bataille qui a retourné l'histoire comme une crêpe. Après l'ascension fulgurante de l'empereur viennent les déboires. La machine s'écroule, le génie est rattrapé par ses limites et de mesquines contingences vont avoir le dernier mot. Mais rien ne saurait venir à bout de la naïve candeur du mythe. C'est qu'on a besoin de rêver. Puérils et touchants des volontaires nombreux sont prêts à rejouer l'histoire. Méticuleusement documentés ces rêveurs rétroactifs vont pouvoir incarner leur jeu de rôle sur le terrain, en 3 D et avec la bénédiction mercantile des grands médias sous couvert de l'imprescriptible droit à l'information et aux émotions enfantines de la télé réalité.

               Tout y sera. Les uniformes, les armes, les reconstitutions de mouvements de foule et pour superviser le tout l'Empereur en personne, avocat dans la vie ordinaire, plein d'autorité débonnaire et un peu enveloppé comme il se doit. Voilà où nous en sommes. Voilà comment on nous informe.

               Par soucis d'équité on donne la parole aux à ceux qui sont pour et à ceux qui sont contre. On interroge des historiens qui nous en apprennent de belles. Turlupiné par ses hémorroïdes l'Empereur ne saurait caracoler à son aise. Trahi par son fondement il doit faire avec. Peut-être aussi son merveilleux ordinateur cérébral qui jusque-là dominait la situation et survolait le champ de bataille commence-t-il  à avouer ses limites et à renâcler des neurones. C'est bien connu, le computer le plus performant est à la merci des virus que des sournois lui introduisent frauduleusement. Ainsi de petits grains de sables s'immiscent  et finissent par former des dunes où la vaillance la plus virile finit par pédaler dans la semoule.

               Pourtant l'artillerie du héros était redoutable, la meilleure de son époque et la plus meurtrière. Mais l'ennemi ne jouait pas franc jeu. Au lieu de se présenter en ligne pour se faire massacrer, comme on faisait entre gens bien élevés, voilà qu'il s'était planqué derrière un repli du terrain, pourtant négligeable dans cette morne plaine. Technique d'évitement digne de lâches qui n'assument pas leur rôle de faire-valoir et veulent bêtement gagner à tout prix. Par des subterfuges et sans noblesse véritable, ne reconnaissant pas le génie, ils l'ont humilié en faisant feu de tout bois. Ils ont vaincu mais petitement.

               L'Empereur a donc failli. Le surhomme s'est fait avoir. Le destin avec ses moyens discutables ne l'a pas épargné. L'a pas eu de chance. Et c'est pas juste ! Mais qu'importe la légende continue de fasciner et Napoléon reste grand dans la défaite. Le mythe perdure et l'éclat posthume de l'enfant prodigue de la gloire continue de nous réchauffer l'âme. Cependant Je n'ai qu'un regret, mais il est de taille. Pourquoi a-t-il fallu que Léon Zitrone ne soit plus de ce monde. Lui au moins aurait su commémorer cet événement sublime avec tout son poids  et toute sa ferveur. Lui au moins aurait su faire exploser l'audimat et nous procurer de délicieux frissons dont nous aurions conservé un souvenir attendri et rayonnant. Mais le monde n'est pas si bien fait et d'ailleurs on le sait bien ce sont toujours les meilleurs qui partent les premier ne nous laissant qu'avec le tout-venant

 

                                                                     La Brosse Conge le 22 juin 2015

                                                                     Copyright Christian Lepère      

 

 

         

 

                     

Détail de "Jour de gloire"

Détail de "Jour de gloire"

Demain sera un autre jour

en attendant

portez

vous

bien

!

!

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires