Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 08:05
"Le temps qu'il fait" - huile sur toile - détail - 1993

"Le temps qu'il fait" - huile sur toile - détail - 1993

LES MERVEILLEUX NUAGES

 

     Après les temps maussades et incertains, voici que gorgée d’eau la végétation s’épanouit à nouveau. Sur la route qui serpente entre vals et vallons conduisant à Vézelay tout rayonne, tout vibre calmement. La nature paisible exulte. De grands nuages passent nonchalamment. Escaladant les hauteurs prodigieuses de leurs masses arrondies, les poussant et les étirant, le vent façonne des formes barbares, si douces ou si heurtées, passant de l’ineffable au brutal, crevées de déchirures. La lumière les transperce avant d’exploser en scintillant sur leurs crêtes échevelées. Mais pour eux peu importe, ils passent dans leur splendide indifférence, moutonnants et paisibles, abandonnés au fil du temps qui passe. « Elle est retrouvée. Quoi ? L’éternité… » . Mais pourquoi l’avait-on perdue ? La question se pose.

     Un peu plus- bas les affaires des hommes suivent leur cours. Indifférent à la merveille d’être sous un ciel glorieux, Le touriste s’affaire ou trainaille. Chacun vaque à ses obligations. Pour beaucoup celles-ci se résument en ce moment à venir visiter les lieux. Trois étoiles sur le guide Michelin méritent certainement un détour. Et puis on mange bien par ici et les vins y sont pleins d’esprit. Du moins on l’assure pour pouvoir rigoler à son aise, sans avoir honte, entre copains. La Bourgogne est une terre d’accueil où on sait vivre, cré vingt dieux !

 

                                                  Sermizelles  le 18 aout 1994

                                                  Copyright Christian Lepère

"Le temps qu'il fait" - détail

"Le temps qu'il fait" - détail

Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires