Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 06:56
"Dies irae" - huile sur toile - détail - 2003

"Dies irae" - huile sur toile - détail - 2003

Haute sécurité

 

           Un peu las, j'ouvre la télé pour avoir des nouvelles du vaste monde. Comme à son habitude il n'arrête pas de se convulser. Partout ce ne sont qu'affrontements violents et fanatiques. Des armes légères aux matériels de destruction massive les plus performants et imparables tout est employé pour compléter les moyens humains biologiques. Ceux-ci sont notoirement insuffisants pour assouvir les passions.

           Las de s'arracher les cheveux et de se griffer avec leurs ongles tels des donzelles jalouses défigurant leur meilleure amie au prétexte qu'elle a séduit le copain de la copine qui ne lui avait pourtant voulu que du bien, les fanatiques de tous les camps s'arment de leurs prothèses guerrières favorites.

           Après le cran d'arrêt puis la baïonnette qui vous éventre prestement et avec élégance si on la manie avec conviction, on est passé aux armes à feu. Avec l'avantage du tir tendu instantané et la précision du viseur. D'abord on peut lorgner de loin et gagner en ouverture panoramique et puis on peut se planquer derrière les poubelles. Ou bien au milieu des décombres où l'on espère toujours être à l'abri de stupides représailles. C'est un grand jeu de cache-cache et de pas vu pas pris. Mais le coup par coup est bien désuet, le tir par rafales vous a une autre efficacité. On peut enfin nettoyer les lieux plus vastes où des foules se rassemblent pour protester. On peut faire des tirs de barrage. On peut même avec une bande de copains cerner de plus vastes populations et prendre ses aises pour les terroriser. Merci à monsieur Kalachnikov qui a démocratisé le tir par rafales. Mais le progrès ne cesse d'améliorer les moyens d'intervention. Maintenant toutes les armes peuvent être embarquées et à partir d'un hélicoptère suréquipé on a l'avantage de surplomber la situation et les pires irréductibles. Évidemment on est aussi plus visible et bêtement privé d'abris. On se surprendrait à regretter le bon vieux temps des pont-levis et des remparts. C'est qu'alors on pouvait jeter de l'huile bouillante et du plomb fondu sur des assaillants exaltés gesticulant en haut de leurs échelles d'assaut et les bouter prestement au fond des douves. Au moins ils pouvaient s'y rafraîchir avant de  périr noyés. A moins que la sainte Vierge ne les ai pris en pitié. Pêcheur repenti est déjà pardonné ! Il pourra derechef repartir à l'assaut pour faire triompher sa juste cause !

           Mais nous n'en sommes plus là. Les forces aériennes, rapides et furtives lancées en rase-motte peuvent répandre du napalm et nettoyer toute la vermine sur d'assez grandes superficies. Leur efficacité est comparable à celle de modernes exploitants agricoles arrosant largement d'insecticide les étendues qu'ils ont mission de faire fructifier. Pour ce faire ils ont d'abord à supprimer tout ce qui vole, rampe ou nage et ne songe qu'à se goinfrer des graines, puis des jeunes pousses, puis des récoltes. Donc, place nette. Ensuite les bonnes plantes pourront s'épanouir sans entrave. Hélas ! Rien n'est parfait. D'autres prédateurs vont apparaître. Tout ce qui est radical ne saurait être définitif. Car la nature est inlassable et pleine de ressources. Les biologistes l'ont bien noté et s'en inquiètent. Après usage de tout antibiotique des mutations nombreuses et aléatoires vont faire apparaître bien vite de nouvelles souches de germes qui ont su faire la nique à ceux qui voulaient leur faire des misères !

           Il me semble d'ailleurs qu'on en est au même point avec les virus informatiques. Les anti-virus ont encore un bel avenir devant eux. D'ailleurs comme dans n'importe quelle guerre il y a des camps qui s'opposent honnêtement, je veux dire de manière frontale. Mais en sous-main fourmille tout le reste. Les services d'espionnage, de contre-espionnage, les bureaux secrets d'infiltration, les pros, les para, les anti-contres, les parallèles bien qu'affiliés. Et tout cela pour d'insidieuses et obscures raisons. N'oublions pas les trahisons et les retournements de veste.

           On peut donc supposer que les spécialistes les plus pointus dans la lutte anti-virus, capable de vous concocter sur demande de nouveaux espions informatiques particulièrement retors ne vont pas s'arrêter là. Et leurs adversaires non plus. D'ailleurs la nature humaine étant ce qu'elle est, si les grands bandits font les meilleurs policiers parce qu'au moins ils savent de quoi il retourne, les experts aussi peuvent changer de camp, voire jouer dans les deux simultanément !

           Tout cela est certainement très lucratif. Mais tant que l'on voudra préserver ce qui nous tient à cœur il faudra négocier. Mais au fait, qu'est-ce qui nous tient à cœur ?  Ce qui nous intéresse ? Ce qui nous motive ? Ce qui nous tient lieu de moteur ? A chacun de répondre. Et c'est à partir de cette évidence tout à fait personnelle et sans doute incompréhensible pour d'autres que nous allons nous opposer à ceux qui ont l'idée saugrenue de ne pas être d'accord. Et qui ont tort évidemment.

           Dans ces conditions il est certain que la guerre de Troie aura bien lieu. Comme nous l'a si bien expliqué Jean Giraudoux dans sa pièce célèbre et tristement prémonitoire de la seconde guerre mondiale. Elle aura lieu envers et contre toute  hésitation parce que tout y conduit et que tout ce qui s'y oppose est purement velléitaire. L'enfer est pavé de bonnes intentions ! Mais elles sont sous le contrôle des autres...

           Mais je vous semble peut-être un peu pessimiste. Allons ne nous inquiétons pas trop. Mai se termine. L'été va déployer ses fastes. Et avec tout cela nous regarderons peut-être un peu moins la télé et un peu plus les fleurs des champs.

 

                                                               la Brosse Conge le 27 mai 2015

                                                               Copyright Christian Lepère

"Dies irae" - détail

"Dies irae" - détail

"Dies irae" - détail

"Dies irae" - détail

Dormez en paix braves gens!

Tout est sous contrôle!

Et les méchants

seront punis.

Youpi!

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires