Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 08:16
"Maya" - huile sur toile - 100 x 81 cm - 1987

"Maya" - huile sur toile - 100 x 81 cm - 1987

L’instant présent

polyvalent

suite et fin

 

 

              On ne réécrit pas le passé. Il faut donc en assumer les conséquences. Mais quand même…Si Laetitia avait été stérile ou même si simplement elle avait glissé sur un trognon de pomme la faisant chuter lamentablement c'eut été fatal pour le fœtus qu'elle portait. Fâcheux ! Surtout que le petit était un Bonaparte et qu'on lui destinait le beau prénom de Napoléon qui sonne si bien à des oreilles corses. Songez aux conséquences. Historiques, sociologiques et sentimentales. Mais c'est vrai dans tous les cas car même les prix Nobel les plus méritants et les dictateurs les plus odieux ont souvent eu une origine un peu obscure et un destin imprévisible. Kadhafi mort-né ? Léon Zitrone heurtant un réverbère, lancé sur ses patins à roulette à dix ans ? Et devenant paraplégique...Mais aussi Jeanne d'Arc et la Grande Catherine et Sarkozy et la petite Marine…

              « Si le nez de Cléopâtre avait été plus court, la face du monde en eut été changée. » Je ne sais plus qui l'a dit mais c'est péremptoire et indiscutable. Je m'abstiendrai donc de commentaires inutiles. En attendant il m'a fallu un certain temps pour rédiger ce texte. Je ne suis pas aux pièces et n'ai donc pas calculé. D'ailleurs entre-temps j'ai marqué des pauses, pour faire cuire mes nouilles et préparer mon modeste repas. J'ai même déjeuné de fort bon appétit, rassurez-vous. Il n'empêche que pendant ce temps relativement négligeable le nombre de décès paisibles ou d'une extrême violence, le nombre de naissances légales et homologuées ou illégales et frappées de suspicion, le nombre d'accidents bénins ou pas, (Ca me rappelle Claire Bretécher nous informant que : « Un autocar tombe dans un ravin : dix morts dont cinq grièvement... », le nombre de rendez-vous manqués, le nombre de gains mirifiques au Super Loto, le nombre d'infarctus, de gastros, de démangeaisons abdominales et d'éternuements au cours d'une minute de silence a continué de s'accumuler !

              Et tout cela nous prépare la suite, l'avenir, les lendemains qui chantent ou les longues stagnations moroses, l'élan de la vie qui jaillit et l'apaisement des fins d'histoire qui préparent les rebonds, les sursauts ou les débâcles du pire et du meilleur. Et tout cela est en train de se produire inlassablement.

              En cette fraction de seconde somme toute banale et sans aucune importance particulière, c'est tout le sort du monde qui se joue. Tous les acteurs sont là, de Barack Obama aux micro-organismes qui nous assurent une digestion heureuse ou des ballonnements pour le moins pénibles accompagnés de flatulences. Les lions dévorent les gazelles qui se repaissent des herbes de la savane. Au moins de celles que les derniers combats au lance-flamme et à la grenade offensive ont épargnées. Le napalm aurait fait plus propre, mais rien n'est parfait.

              Qui a dit que la vie était une fine couche de moisissure à la surface de la planète bleue ? Un sage éclairé ou un cynique qui se débarrasse de sa mauvaise conscience à bon compte ? Ou une vision  sereine de l'impermanence. Tout se suit, tout s'enchaîne, tout se bouscule, tout se répercute et tout dépend de tout et du reste.

Et malgré cela on persiste à se croire libre et autonome. Étrange, non ?

              Mais je vous en avais déjà parlé et je persiste et réitère en affirmant haut et fort que je suis le centre du monde. Le seul légitime en tout cas. Qui osera me dire le contraire? Qui aura l'impudence de nier cette légitime affirmation. Je ne vais quand même pas me laisser impressionner par vos sottes dénégations ! Et si vous voulez me contraindre je sens que je vais me fâcher ! J'irai jusqu'à vous tirer les oreilles comme disait pépé Louis qui avait fait 14. Dans ce monde où toutes les valeurs sont bafouées c'est ce que l'on devrait faire aux garnements de votre espèce ! Non mais !

 

                                                        Le Chesnay le 12 février 2015

                                                        Copyright Christian Lepère

"Maya" - détail

"Maya" - détail

"Maya" - détail

"Maya" - détail

"Maya" - détail

"Maya" - détail

La prochaine fois

toute la vérité va vous être enfin révélée

accrochez vos ceintures!

car

"Il n'y a pas de pilote dans l'avion"

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires