Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 09:06
"Cavaliers - Huile sur toile - 61 x 50 cm - 1996

"Cavaliers - Huile sur toile - 61 x 50 cm - 1996

 Le sommet du monde

 

           Tout petit je l'avais déjà remarqué et l'idée s'était imposée à mes vues enfantines. J'étais de toute évidence le centre du monde. Certes celui-ci se révélait vaste et complexe et pas toujours amical. Mais enfin il fallait reconnaître l'évidence. Plus un objet ou une personne étaient proches, plus ils étaient grands et prenaient d'importance. Plus ils s'éloignaient et plus ils s'amenuisaient au point de finir par disparaître, perdant ainsi tout intérêt. J'en concluais donc que j'étais de loin le plus important. Et j'en étais satisfait. Le monde reconnaissait ainsi mes mérites.

           Or, voici que depuis peu, poursuivant mes déductions, j'en suis arrivé à une seconde évidence. Si la terre est ronde, ainsi que nous l'affirment les doctes je dois en revanche avouer que mes sens me montrent un monde plutôt plat. Bien sûr j'accorde aux autorités le bénéfice du doute. Je note que ce monde plat est agrémenté de creux et de bosses, plateaux et vallons et gorges escarpées. La butte Montmartre ne m'est pas inconnue et j'ai même visité le gouffre de Padirac. Mais enfin les savants sont formels et déclarent que la terre est une boule. Or, si l'on se tient debout sur une boule, on est forcément à son sommet. Tout écart de ce point idéal entraînerait de suite des conséquences funestes. Déséquilibre, chute et contusions nuisant à mon intégrité physique.

           Je vous entends d'ici objecter que certains de nos semblables vivent aux antipodes. D'abord ça reste à prouver. Ce n'est pas parce qu'on le dit à la télé que c'est parole d'évangile. Enfin admettons...Alors comment font-ils pour vivre la tête en bas ? Avec tous les inconvénients inévitables que cela entraîne...Bien sûr certains ont sans doute des qualités particulières. Ils savent grimper aux arbres comme les aborigènes et parcourir les forêts primaires en bondissant de liane en liane. Mais d'autres plus civilisés prennent l'autobus à Sidney ou boivent une petite bière en compagnie de leurs potes. Avouez que les pieds en l'air ce n'est pas évident.

           Sans les considérer comme totalement déraisonnables je ne peux m'empêcher de penser qu'un retour au simple bon sens de la verticalité bien assumée leur simplifierait considérablement la vie et leur éviterait de s'étouffer ou de se retrouver tout congestionnés. D'ailleurs pourquoi s'obstinent-ils à vivre dans ces contrées lointaines plutôt qu'ici  au sommet du monde ? Ils y trouveraient bien des avantages. D'abord l'endroit est rassurant, ensuite il est connu. Et puis j'y suis chez moi.

           Ah ! Bien sûr la place y est limitée Je vais donc m'arrêter là pour ne pas y attirer maladroitement un tas de gens que je ne connais pas et qui risqueraient d'être convaincus par la logique implacable de mes propos.

 

                                                                Le Chesnay le 25 décembre 2014

                                                                Copyright Christian Lepère

"Cavaliers" - détail

"Cavaliers" - détail

La prochaine fois intermède culturel

avec :

"VincentVan Gogh et Jean-François Millet"

 

Bonne semaine!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires