Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 06:46
"Roule ta caisse" - huile sur toile - 27 x 22 cm - 2006

"Roule ta caisse" - huile sur toile - 27 x 22 cm - 2006

Télé déception

 

          En haut du monticule le Chef était campé. Serein dans sa toge impériale, avec son regard de rapace dardé droit devant vers le couchant. D'un œil froid il dominait le monde et ses multitudes. A ses pieds la racaille, la fine fleur de la chair à canon et les plus inconditionnels de ses dévots. Tous ses proches et ses fidèles. Ceux dont il avait pincé l'oreille en les gratifiant d'une virile accolade au soir du combat. Ceux qu'il avait châtrés pour n'avoir point chanté sa louange quand il avait enjambé leurs corps brisés, sanguinolents, parmi les débris fumants des cités dévastées. Ceux qui lui en voulaient encore de la perte d'un œil, d'un membre, voire de l'honneur d'être invincible.

          Puis ce fut le chaos. Blême et hurlante la masse des protagonistes s'ébranla dans des clameurs d'apocalypse. En face les deutéragonistes, les impurs, les infidèles, la fange des lisières de l'Empire. Tout ce que le monde avait produit  de lourd, de contrefait ou d'estropié. Eux aussi poussaient des cris et entonnaient des chants ardents à vous faire dresser le poil sur tout le corps. A perte de vue ce n'étaient que poitrail dilatés couverts de mousse et d'écume. Gueules ouvertes crachant leurs dents.  Lèvres congestionnées éructant des insultes et silhouettes convulsées faisant des bras d'honneur. Comme des pachydermes les deux armées progressaient.

          L'Empereur dominait. Il était venu. Il était prêt à vaincre. Du haut de son fier destrier, bête de guerre toute de fer caparaçonnée, il ombrageait le monde et insultait les cieux.

 

          Mais que se passe-t-il ? L'écran vient de s'éteindre… Il se rallume...L'image se brouille et se disloque... Ça fait de la mosaïque...C'est abstrait et assez rigolo. C'est qu'au loin l'orage gronde perturbant les ondes hertziennes. Juste au moment où je commençais à me laisser fasciner. A devenir bon public.

          C'est vrai le monde ne va pas bien et quand on songe à la redevance télé on se dit que décidément tout cela est injuste. Moi qui aurais souhaité passer la soirée bien au chaud. Sans embêter personne. Et voilà qu'une perturbation atmosphérique un peu lointaine m'en empêche. Mais que fait- ont donc en haut lieu ? A quoi servent nos élus ? Auraient-ils d'autres chats à fouetter plutôt que de s'occuper de nos légitimes revendications ? Et où allons-nous si en fin de semaine l'honnête travailleur ne peut plus décompresser en liquidant son stress ? C'est le burnout démocratique pour tous que l'on souhaite ! Alors allez-y, insistez mais ne vous étonnez pas si le populisme reprend du poil de la bête ! Mais pas d'affolement prématuré, de toute façon demain est un autre jour. Alors on verra bien !

 

                                                                    Le Chesnay le 2 juin 2014

                                                                    copyright Christian Lepère

 

 

"Quatuor atypique" - huile sur toile - 27 x 22 cm - 2006

"Quatuor atypique" - huile sur toile - 27 x 22 cm - 2006

La prochaine fois

 

Un grand bol d’air nous fera

le plus grand bien 

avec

« La nature qui verdoie »

------------------

 

Exposition au Mont-Dore

193 - Télé déception
193 - Télé déception

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires