Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 09:04
'Eve et les hippocampes" - huile sur toile - 46 x 38 cm - 1999

'Eve et les hippocampes" - huile sur toile - 46 x 38 cm - 1999

Avenir et hydrogène sulfuré

 

                 Le soleil brille sur la Bourgogne mais la température reste clémente. Partout la nature verdoie et s’épanouit. Quelques papillons blancs saupoudrent les talus. C’est un beau jour d’été et semble-t-il tout va bien. Tout ? Pas si sûr car je fais partie du spectacle et que moi je ne vais guère…Confus, morcelé, conflictuel et plein d’ambiguïté, je patauge dans mes états d’âme et reste tristement indécis.

                 Il y a des moments où la dictature de l’ego se relâche et où l’on constate que loin d’être une entité on est multitude et que dans cette démocratique république c’est à qui va s’emparer du pouvoir. Intrigues, magouilles, alliances véreuses, tout est là. Cà nous rappelle les beaux jours de l’Assemblée Nationale. Donc il y a des désirs et des peurs, des besoins et des nécessités, des choses importantes et d’autres plus futiles. Mais tout cela est subjectif et sans un chef prêt à imposer sa volonté pour y mettre bon ordre, l’ensemble est d’une incohérence navrante. C’est à qui va tenter de s’immiscer par la ruse ou la persuasion en profitant de la faiblesse des autres.

                 Entre la création picturale, les lectures édifiantes, les folles explorations sur internet et les retouches facétieuses sur Photoshop qui va imposer ses vues ? Plusieurs ébauches de peintures sont en attente d’améliorations, mais il   faudrait nettoyer la palette et ressortir des couleurs des tubes…

                   Voilà c’est fait ! Oui mais laquelle reprendre maintenant ? Ce paysage ? Ce délire architectural ? Ou cette exaltation de la féminité coquine et épanouie ? Et pourquoi négliger l’une au profit de l’autre ?

                 Machinalement je tourne le bouton de la radio. C’est France Inter. En ce bel après-midi de samedi, l’émission « Naturellement » présentée par Philippe Bertrand éveille mon intérêt. Un mot frappe mon oreille : « Chimiosynthèse… »  Peu usité il me surprend et me titille. De quoi s’agit-il ? « Photosynthèse » est plus connu. Ne serait-ce pas cette opération naturelle qui en utilisant l’énergie des rayons solaires permet de créer les matériaux composants de la vie? Jusqu’à ce jour je croyais naïvement qu’elle seule pouvait transformer du carbone minéral en carbone organique, donc fabriquer de la matière vivante biologique. Or ne voila-t-il pas que la chimiosynthèse fait cela également. Même plus besoin de chlorophylle ! Et ça fonctionne au fin fond des océans, dans les profondeurs abyssales, là où la lumière a depuis toujours renoncé à éclairer la situation et les monstres étranges hantant ces régions extrêmes. Forts de ce fait des esprits curieux iront jusqu’à supposer que la vie pouvant se passer de photosynthèse en remplaçant la chlorophylle par de l’hydrogène sulfuré a pu se développer là où on ne l’attendait guère. Par exemple au sein si ce n’est à la surface de quelque exo planète.

                 Ainsi l’étude des abysses aussi fascinante que mystérieuse est- elle en train d’élargir notre vision et de remettre en cause nos croyances les plus rassurantes…

                 Allons ! Reprenons pied, la France est en vacances et les heureux privilégiés qui s’agglutinent dans les bouchons des péages autoroutiers devront se contenter de monoxyde de carbone et de dioxyde d’azote pour s’en mettre plein les poumons. Pour l’hydrogène sulfuré c’est réservé à quelques espèces de vers et de poissons qui hantent les fosses marines et en ont il est vrai un besoin vital. Mais tout cela échappe pour le moment à notre expérience et à notre curiosité bienveillante et estivale. Heureusement France Inter veille et ses spécialistes sont tout prêts à combler nos lacunes en nous faisant profiter de leur expérience.

 

                                                          La Brosse Conge le 13 août 2013

                                                          Copyright Christian Lepère

 

 

 

151 - Avenir et hydrogène sulfuré

La prochaine fois

 

vous seront racontés

les malheurs

d’un sans papiers.

(C’est beau mais triste)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'imaginaire
commenter cet article

commentaires